En brefIlle-et-Vilaine

Agroalimentaire : les projets de transformation aidés par le département

Le Département d’Ille-et-Vilaine va accompagner les phases d’études de projets de 1re transformation agricole, pour des produits sous signes de qualité (bio, Label Rouge…) ou issus de races locales.

« Une vingtaine de maraîchers du département sont intéressés par la mise en place d’un atelier de transformation pour une partie de leur production, liée à des pics de volumes, les « hors calibres », ou pour une diversification. À l’heure actuelle, la transformation se fait dans le Morbihan », explique Ronan Le Gall, producteur en agriculture biologique à la Mézière. Avec quatre autres maraîchers, deux porteurs de projet de transformation et un restaurateur, il réfléchit actuellement à la mise en place d’un tel outil. « Pouvoir disposer de fruits et légumes transformés qu’on peut consommer toute l’année nous intéresserait », souligne Hasan Gedlec, propriétaire du Coucou rennais, restaurant proposant des burgers maison ou végétariens, des poulets rôtis, des plats à base de produits locaux, à Rennes…

Lacto-fermentation, confitures, coulis…

Nicolas Paumier qui souhaite s’installer comme transformateur de fruits et légumes bio avec sa compagne, compte notamment développer la lacto-fermentation qui permet la conservation des aliments en favorisant les bactéries lactiques. Des soupes, des ratatouilles, des confitures, des coulis… seront aussi concoctés dans l’atelier de transformation.

90 000 € sur cette action

Aujourd’hui, les partenaires mûrissent leur projet. « Les modalités de fonctionnement du labo, les formes juridiques et financières sont à définir et nous aimerions être accompagnés pour cela », expliquent-ils. Ils vont donc déposer un dossier dans le cadre de l’appel à projet « Transformation agricole sous signe de qualité » lancé début mai par le Département. « Cet appel à projet consiste à accompagner les phases d’études de projets de première transformation de productions agricoles sous signes de qualité (bio, Label Rouge…) ou issus de races locales de Bretagne », indique Bernard Marquet, vice-président du conseil départemental délégué à l’économie, l’agriculture et l’innovation. « 90 000 € ont été alloués à cette action dans le cadre du plan de soutien aux filières d’élevage. »

Un atelier de découpe à Brin d’herbe

Le collectif de paysans Brin d’herbe travaille aussi sur un projet qui pourrait être éligible : un atelier de découpe de viande. « Nous sommes une vingtaine de paysans et nous proposons nos produits en vente directe dans deux magasins près de Rennes (Vezin-le-Coquet et Chantepie). Aujourd’hui, nous avons 7 salariés pour un chiffre d’affaires annuel de 2 millions d’€ environ », présente Pierrick Rigal, producteur d’œufs.

« Pour répondre aux attentes des clients et valoriser au mieux l’ensemble des animaux, nous avons prévu un atelier de découpe de 130 m2 dans le nouveau bâtiment que nous construisons à Chantepie. De 500 m2, au total, il va remplacer le précédent devenu trop petit. Deux bouchers vont être embauchés. » L’étude de faisabilité du projet a été réalisée par le lycée agricole de la Lande du Breil et les producteurs ont aussi été conseillés par le CER (nouvelle structure), par Kéjal (chiffrage) et par une intervenante en organisation du travail et management.

Jusqu’au 10 septembre
Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 10 septembre, individuellement ou groupe. Les études de marché, de faisabilité, d’approvisionnement, marketing peuvent être aidées à hauteur de 40 %, avec un plancher à 5 000 € et un plafond à 25 000 €. « Les dossiers pourront être priorisés selon l’ordre suivant : manque constaté sur le territoire, éco-conditionnalité (énergie, réduction de déchets…), développement durable, innovation », ajoute Bernard Marquet. En 2017, le Département consacre près de 3 millions d’euros à l’agriculture, « essentielle sur le plan économique et pour l’aménagement et l’équilibre du territoire. » Formulaire à télécharger sur le site www.ille-et-vilaine.fr – rubrique appels à projets ou contacter Initiative bio Bretagne en charge de l’instruction au 02 99 54 03 23.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer