En bref

Aliments ultra-transformés : un risque accru de maladies cardiovasculaires

Deux études parues le 29 mai dans le British medical journal pointent les risques pour la santé d’une consommation élevée d’aliments «ultra-transformés». La première a été menée par l’Inserm sur plus de 100 000 participants. Sa conclusion: passer de 15% de produits ultra-transformés dans l’alimentation à 25% est associé à une augmentation de 12% du risque de maladies cardiovasculaires. La seconde étude a été menée par une chercheuse espagnole auprès de 20 000 personnes. Elle met en évidence qu’une consommation plus élevée d’aliments ultra-transformés (plus de quatre portions par jour) est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues (+62%) par rapport à une consommation de moins de deux portions par jour.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer