En bref

Premiers droits d’obtenteur en graine de pommes de terre attribués à un semencier

Le sélectionneur néerlandais Béjo a annoncé aujourd’hui avoir obtenu les premiers droits d’obtenteurs en graines de pommes de terre. Les progrès de l’hybridation permettent maintenant le mode de reproduction par la graine et non plus seulement par la plantation du tubercule. L’avantage de la graine est surtout logistique, précise-t-on chez Béjo : son faible volume permet un transport et un stockage aisés. Béjo n’envisage pas de substituer la graine au plant, mais plutôt de « boucher les trous », c’est-à-dire de répandre la culture de la pomme de terre dans des pays qui n’ont pas de routes ni de bâtiments de stockage comme des pays africains, asiatiques et d’Amérique centrale.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer