Economie, marchés et gestion

L’entreprise d’aujourd’hui doit être plus flexible

Les entreprises évoluent dans un marché de plus en plus mondialisé et complexe.

Les évolutions imposées par l’ère numérique ainsi que les changements sociétaux économiques et politiques créent de plus en plus de volatilité sur les marchés et de turbulences dans le monde des affaires. L’entreprise d’aujourd’hui doit être plus adaptable, plus flexible et évoluer plus vite qu’hier.

Les liquidités rassurent

Plusieurs raisons poussent à se constituer des réserves de liquidités dans un climat toujours plus incertain. Elles servent d’abord à se prémunir contre les périodes difficiles et les revers de marché. Elles assurent une indépendance, une autonomie dans le financement courant de l’entreprise. Elles permettent aussi plus facilement de saisir les opportunités qui se présentent.

Des prévisionnels de trésorerie glissants sur plusieurs mois ou plusieurs campagnes, prenant en compte les tendances et les données de marché peuvent aider à en fixer le niveau optimal. Des leviers d’actions doivent intégrer les dispositifs fiscaux, privilégiant une fiscalité choisie. Celle-ci vise à écraser le revenu en période haussière et éviter les prélèvements obligatoires au profit de réserves qui seront réinjectées en période baissière.

Réduire les capitaux engagés

Hier, considérée comme un bloc unique, comprenant l’ensemble des facteurs de production (main-d’œuvre, foncier, immobilisation, stock…), l’entreprise d’aujourd’hui est à la recherche de partenaires extérieurs pour mutualiser la main-d’œuvre, les investissements et rationaliser les travaux. Elle réorganise aussi sa structure juridique par fonction (société de production, société financière ou commerciale …). Cette restructuration engendre également une réflexion sur la nature et le niveau des garanties personnelles apportés par le chef d’entreprise envers ses créanciers.

Gérer les risques

De nouveaux outils assurantiels arrivent sur le marché. Les réflexions sur la Pac 2020 portent sur la gestion des crises. Une couverture sur le marché à terme peut être envisagée pour certains produits. Leur mise en œuvre nécessite de se former et disposer des informations pour réagir rapidement. C’est-à-dire être connecté.  L’entreprise dispose pour ce faire d’outils informatiques pour la gestion interne et pour les relations avec les clients ou les acteurs de son environnement.

Gagner en agilité est indispensable pour faire face à un environnement concurrentiel en perpétuel mouvement. Il n’existe pas une solution unique, mais un éventail de pistes de réflexion à explorer. Chaque entreprise doit trouver la piste qui convient à ses ambitions et qui s’adapte à ses besoins.

Luc Mangelinck / Cerfrance Brocéliande

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer