À l'étranger

Que se passe-t-il en porc à l’étranger ?

Danemark : Un projet d’usine à Shanghai pour Danish Crown

L’important producteur de porc danois Danish Crown aurait en projet l’ouverture d’une usine à Shanghai pour livrer la Chine. Le marché chinois devient en effet demandeur de viande de qualité et se préoccupe de plus en plus de bien-être animal. Il serait donc approvisionné en viande fraiche depuis une nouvelle usine construite à Shanghai pour un investissement de 42 M USD. Elle devrait être opérative en 2019, même si Danish Crown est pour l’instant encore à la recherche du lieu d’implantation.
La viande congelée de Danish Crown est également très demandée en Chine, mais une usine locale permettra d’approvisionner en viande et produits carnés frais un marché de niche constitué de consommateurs prêts à payer un prix élevé pour une offre haut de gamme.

Chine : Le secteur porcin en plein essor

Wens Foodstuff Group, Guangdong, le plus grand producteur d’animaux en Chine, a déclaré que son bénéfice net (non encore audité) aurait augmenté de 90% à 1,7 Md USD en 2016. Les revenus d’exploitation ont augmenté de 23% à 8,6 Mds USD. La société a attribué la croissance à ses exploitations porcines qui ont enregistré une augmentation de 12% de la production de porcelets sevrés, pour un prix de vente moyen également en hausse de 20% par rapport à l’année précédente. En outre, les coûts d’alimentation ont été inférieurs en raison de matières premières moins chères et d’améliorations technologiques. Wens s’est également positionné sur le secteur de la volaille, des produits laitiers, de la médecine vétérinaire et du machinisme agricole.

République Tchèque : Une production en baisse pour la viande de porc

La production de viande de la République Tchèque a légèrement progressé en 2016. Selon l’office national des statistiques, elle s’élève à 449 000 tonnes, en hausse de 1 300 tonnes, soit +0,3% par rapport à 2015. Cette situation s’explique par la hausse de la production de viande bovine et de volaille.
A l’inverse, la production de viande porcine, segment le plus important, a reculé de 3,3% (- 7 515 tonnes) à 220 200 tonnes. La raison principale en est les faibles prix à la production en présence d’une offre excédentaire sur le marché tchèque suite à l’embargo russe.

Finlande: Plus de volaille et moins de porc en 2016

Les statistiques publiées par l’Institut des Ressources Naturelles finlandais (LUKE) indiquent la production de viande a progressé de presque 2% en 2016, par rapport à 2015. La production de bœuf et d’œufs a été également plus élevée entre les 2 années. Par contre, la production de viande porcine a décliné en 2016, en raison le fermeture prochaine d’une usine appartenant à un des leaders de la transformation de viande. Avec un peu plus de 190 000 tonnes en 2016, la production de viande porcine en Finlande a baissé de 1%. En 2008, elle avait atteint plus de 217 000 tonnes.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer