Côtes d'ArmorEn bref

“L’agriculture bretonne a un bel avenir”

Des étudiants de BTSA profitent de la porte ouverte de leur lycée pour redorer l’image de l’agriculture en espérant susciter de nouvelles vocations.

Cette semaine, le Lycée de la Ville Davy à Quessoy centre toutes ses animations sur une communication positive auprès des jeunes et moins jeunes, pour les attirer vers les métiers de l’agriculture et valoriser et faire connaître le savoir-faire local, en partenariat avec les BTSA Acse de 2e année. D’une même voix, rassemblés autour d’une passion commune, les 18 étudiants proclament haut et fort les couleurs d’une agriculture bretonne riche en diversité, technique, moderne, bien loin de l’image négative véhiculée dans les médias, malgré la crise présente.

À la rencontre d’une agriculture dynamique

De l’accueil de 45 élèves citadins en classes primaires sur une exploitation biologique au Merzer, à la production d’un film sur deux exploitations laitière et porcine à Languenan et Saint-Thélo, ils ont investi, à quelques semaines de leur diplôme, une attitude professionnelle d’animateur et de porte-parole agricoles, qui seront peut-être leurs missions dans quelques mois. L’avenir et la relève semblent assurés. Technique, organisation du travail, management, gestion… Ils y décrivent la polyvalence et les compétences requises en élevage, où l’investissement est constant pour s’adapter aux évolutions futures. À ce titre, un groupe animera aussi une exposition de tracteurs, décrivant l’évolution du matériel de 1945 à nos jours, pour satisfaire les contraintes de travail et répondre à la pénurie de main-d’œuvre. Des échanges seront possibles sur d’autres matériels à partir de panneaux.

Valoriser le savoir-faire local

Dans la continuité des actions de communication avec les Jeunes Agriculteurs sur le Manger français, un autre groupe a ciblé les critères de choix (origine/qualité et prix) des consommateurs, avec plus de 200 enquêtes dans la grande distribution. Devant une profusion de logos sur les produits alimentaires, ces étudiants s’adresseront au grand public pour sensibiliser chaque consommateur au savoir-faire technique et sanitaire français. Et à la production locale, servie lors du repas auprès de 500 personnes lors de ces deux journées.

Après une table ronde qui s’est déroulée mercredi pour promouvoir l’installation, le groupe espère maintenant susciter de nouvelles vocations : les étudiants présenteront les résultats de leurs travaux durant les deux journées de porte ouverte du 18 au 19 mars et répondront aux questions des visiteurs.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer