Economie, marchés et gestionEn bref

Négociation commerciale : la distribution demande jusqu’à 8 % de baisse

La grande distribution demande des baisses de tarifs comprises entre 2 % et 8 % aux industriels de l’alimentation dans le cadre des négociations annuelles, a affirmé le 13 février Jean-Philippe Girard, président de l’Association des industries alimentaires (Ania). « Les acheteurs veulent le même prix que l’an passé », a-t-il déploré. Le responsable de l’Ania a également dénoncé l’« inflation des (demandes de) promotions, c’est-à-dire des produits supplémentaires pour animer les rayons pendant toute l’année ».

«De réforme de la Loi de modernisation de l’économie (LME), il n’y en aura pas avant 2018, voire 2019 », lançait à regret Olivier Picot, président de la Fédération nationale de l’industrie laitière (Fnil), le 13 février. Le syndicat dénonçait encore une fois la destruction de valeur qu’engendre cette loi dans la filière laitière. Il critique aussi la loi Sapin II qui « a répondu de manière sporadique » à ce que demandaient les producteurs, mais qui n’est pas une vraie réponse à la guerre des prix créée par la LME.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer