À l'étranger

Donald Trump retire les États-Unis de l’accord TTP

Le nouveau Président des Etats-Unis a signé le 23/01/201 une ordonnance pour annuler l’accord commercial de Partenariat Trans-Pacifique (TTP), et cela malgré le soutien de la filière agro-alimentaire américaine à ce pacte.

Cet agrément, qui a été atteint par des négociateurs des Etats-Unis, du Japon, du Canada, de l’Australie, du Brunei, du Chili, de Malaisie, du Mexique, de Nouvelle-Zélande, de Singapour, du Vietnam et du Pérou en 2015, n’a pas encore été ratifié par les Gouvernements de chaque pays participant. La Malaisie et le Japon ont ratifié l’accord alors que le Congrès américain ne l’a pas fait.

Plusieurs groupes agricoles, dont l’Association Américaine de l’Alimentation Animale (AFIA) et la Fédération du Bureau Agricole Américain (AFBF), ont rapidement indiqué leur désaccord vis-à-vis de la décision de Donald Trump. « Le TPP, et des accords comme cela, sont les clés pour mettre en place les règles de partenariats commerciaux, pour créer des standards de qualité plus élevés. Le TPP a pour but d’aider les Etats-Unis à s’insérer dans le commerce mondial, à aborder la concurrence internationale et à contrecarrer la perte de parts de marché du pays dans la zone pacifique.

Par ailleurs, l’Institut de la Viande Nord-Américain (NAMI) a demandé à Donald Trump de négocier un accord bilatéral. Cet institut est la plus vieille et la plus grande association représentant les transformateurs étatsuniens de viande bovine, ovine, porcine et de dinde.

Source Business France

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer