Machinisme et équipements

Le semoir semi-porté Claydon Hybrid T3 lancé au Sima 2017

Le constructeur britannique Claydon lancera le tout nouveau semoir 3,00 m Hybrid T3 semi-porté au SIMA 2017, mais nous le dévoile déjà en détails.

L’Hybrid T3 met en œuvre un “kit semi- porté” innovant. A l’avant de ce kit peuvent être montés des disques ouvreurs crénelés ou un rouleau à pneumatiques (en option). Le “kit semi-porté” Claydon peut être associé à des semoirs Hybrid 3,00 m (modèle M3) déjà en service.

Le T3 reprend le système de mise en terre du constructeur et complète la gamme de 4 semoirs traînés : T3 (3,00 m), T4 (4,00 m), T6 (6,00 m et T8 (8,00 m). L’entreprise développe actuellement un modèle T4.8 de 4,80 m, qu’elle lancera courant 2017. Comme tous les semoirs Claydon, l’Hybrid T3 peut distribuer soit des semences à 100%, soit des semences et des engrais, cette dernière possibilité étant de plus en plus prisée par les agriculteurs comme par les entrepreneurs.

Le T3 est un semoir de semis direct sur chaume, mais qui peut être employé sur préparations simplifiées ou sur terrain préparé plus classiquement. “C’est le semoir unique de l’exploitation pour faire face à toutes les conditions de semis. Non seulement l’approche Claydon est très compétitive en capital immobilisé, mais elle est jusqu’à 5 fois plus rapide, jusqu’à 3 fois moins couteuse et au final plus rassurante qu’une approche à base de labour ; en semis direct pur, l’approche Claydon se révèle moitié moins couteuse qu’un itinéraire de semis simplifié.”

9 dents fissuratrices réglables en profondeur et protégées par du carbure de tungstène
Ces dents ameublissent les zones compactées, aèrent le sol, favorisent le drainage et créent de la terre fine pour les semences. Les dents semeuses produisent aussi de la terre fine et déposent les graines à la profondeur optimale, au-dessus d’un véritable canal de drainage laissé par chaque dent fissuratrice. Ce système d’enterrage encourage un enracinement profond et très poussé des cultures, pour un développement rapide. L’érosion des sols fragiles peut ainsi etre combattue. On constate aussi avec le système Claydon à interrang large (environ 28 cm) des populations en céréales plus aérées, plus saines et plus fertiles en épis.

Bon débit de chantier dès 150 CV

Capable d’un débit journalier de 20 ha, le nouvel Hybrid T3 peut emblaver jusqu’à 700 ha de cultures par saison derrière un tracteur de 150 chevaux minimum. Le semoir repose sur les bras d’attelage et comprend une trémie de 2455 litres, que l’on peut remplir intégralement de semences ou compartimenter à hauteur de 50% dédiés aux semences et 50% aux engrais. Affichant 6,60 m de longueur et 2,50 m de hauteur, l’Hybrid T3 comprend des roues de jauge à pneumatiques 10.00/75-15.3 à fort profil agraire. Ces roues évoluent sur un sol dégagé, sec et non travaillé dans le but d’assurer une profondeur de semis régulière.

Claydon-Hybrid-T3-vue-trois-quart-avant

En pratique

Avec une largeur de transport inférieure à 3,00 m hors tout, l’Hybrid T3 pèse environ 2,6 t à vide. Il se règle en profondeur au moyen d’un seul levier et offre en équipement standard un système de dosage en acier inox et une console RDS Artemis prééquipée pour la modulation de dose. L’équipement de série comprend également l’entraînement hydraulique de la turbine, des têtes de répartition issues de la R&D de Claydon (optimisation du transport pneumatique et de la précision de dépose des graines), un système complet de jalonnage ; parmi les nombreuses options, on note une modulation de dose contrôlée par GPS pour les adeptes de l’agriculture de précision.

La partie avant du châssis est maintenue par des disques ondulées à profil agressif ou par un rouleau à pneumatiques, alors qu’en finition, à l’arrière, on peut choisir diverses configurations – roues de réappui et/ou herse-peigne – afin de bien recouvrir les semences et de laisser un sol aéré et aplani.

Claydon-Hybrid-T3-option-disques-creneles-avant
Les disques crénelés avant, en option.

L’Hybrid T3 peut être customisé à la demande en fonction des espèces et des conditions locales. Au niveau du système d’enterrage, on peut opter soit pour la double dent Claydon bien connue, soit pour des dents semeuses doubles à la place des dents semeuses à soc large. En ce qui concerne la fertilisation au semis, l’acquéreur peut choisir entre un dépôt de l’engrais au niveau des dents avant ou arrière. A l’avant du semoir, on peut démonter les dents fissuratices au profit de paires de disques à profil agressif.

“L’ancien” modèle porté, à redecouvrir sur notre chaîne Youtube

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer