Données d’élevage : tout avoir sur un seul tableau de bord

Le reconditionnement des 3 Dac permettra entre autres de mieux ajuster les courbes de distribution de concentrés à la production réelle des vaches. - Illustration Données d’élevage : tout avoir sur un seul tableau de bord
Le reconditionnement des 3 Dac permettra entre autres de mieux ajuster les courbes de distribution de concentrés à la production réelle des vaches.
Le souhait de l’élevage Guimard, àPleucadeuc (56), serait d’avoir, sur un seul écran, une analyse succincte et précise, élaborée à partir de toutes les données collectées sur l’exploitation.

En Gaec avec sa mère, Vincent Guimard fait partie de la génération née avec l’informatique. « Mais il y a souvent une confusion sur nos attentes. Je m’étonne en effet d’entendre, de la part des responsables d’organisations agricoles, que les jeunes éleveurs ne voient que par l’ordinateur et voudraient passer leur temps devant un écran. Ce n’est pas du tout mon cas. Ce que je souhaite, c’est que l’informatique m’apporte des informations précises et simples d’utilisation. Bref, une aide à la décision et non pas un flot de données que l’on n’arrive pas à analyser et à interpréter car trop nombreuses et dispersées ».

Un seul objectif : simplicité

C’est dans cette optique de simplification de l’utilisation des données d’élevage et de leur pertinence pour une aide à la décision que le Gaec Saint-Barthélémy réfléchit actuellement à un projet de regroupement des données collectées sur l’exploitation. Autrement dit, établir un tableau de bord, simple et lisible, comme celui d’une voiture qui donne les informations essentielles au conducteur sans que celui n’ait à se préoccuper du procédé informatique de recueil des données.

Première étape dans ce projet, le reconditionnement des trois Dac de l’élevage ; projet que les éleveurs étudient avec Christian Marjot, consultant à BCELO (lire p 28-29). « Pour l’heure, je me contente de saisir la date de vêlage. Puis, le logiciel du Dac applique les deux courbes de distribution de concentrés enregistrées pour primipares et pour multipares », explique l’éleveur qui, à terme, souhaite que le Dac soit en lien avec les compteurs à lait (en projet), les données du contrôle laitier, du centre d’insémination, de l’Arsoé, de la laiterie, etc.

Et surtout sans qu’il y ait de saisie supplémentaire. « Ainsi, la courbe de distribution des concentrés serait ajustée automatiquement à la production réelle enregistrée en salle de traite en lien avec les analyses de BCELO et de la laiterie ; le flushing se déclencherait lors de la période de mise à la reproduction », cite en exemple Vincent Guimard qui vise une meilleure efficacité alimentaire et maîtrise du coût alimentaire.

Interconnexion générale

En prolongement du reconditionnement des Dac existants, le Gaec envisage d’investir dans un quatrième distributeur pour les taries. « Ce qui permettra de déclencher automatiquement une distribution de concentrés avec montée progressive pour une meilleure préparation au vêlage ». Tout comme (lorsque la conjoncture sera favorable), la famille Guimard réfléchit à l’automatisation de l’alimentation. « Et là aussi, il faudrait que le système de distribution soit connecté informatiquement aux enregistrements de production du troupeau », imagine Vincent Guimard, en rappelant que « toutes les données collectées appartiennent d’abord à l’éleveur… ».

Podomètre plutôt que boucle

Aujourd’hui, les vaches du Gaec Saint-Barthélémy sont équipées de boucle électronique pour le Dac et d’un collier pour l’activité. « Comme nous ne disposons que de 50 colliers pour les 80 vaches du troupeau, elles ne le portent que 6 mois. Des retours très tardifs, ou le repérage de vaches vides, n’est donc pas possible en 2e partie de lactation ». La solution la plus rationnelle consisterait à équiper toutes les vaches d’un podomètre et de supprimer la boucle électronique. « La vitesse de lecture de la boucle est trop lente. L’identification en entrée de salle de traite n’est pas optimale avec ce système. C’est pourquoi nous opterions pour des podomètres qui sont plus rapides et qui permettraient de regrouper les enregistrements ».

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article