CulturesFinistère

Temps archi-chaud pour l’artichaut

Marquées par un hiver trop doux, les cultures se sont développées rapidement avant de ralentir leur croissance, au moment où les prix étaient élevés. Au final, une campagne en demi-teinte, même si des producteurs tirent leur épingle du jeu. Les récoltes manuelles se terminent pour les variétés Castel et Camus, qui fournissent des volumes inférieurs…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer