Cultures

Protéagineux : déterminez la faculté germinative des semences

Les intempéries de cette année ont un fort impact sur la qualité des graines récoltées.

Cette saison, les cultures ont eu tendance à repartir en végétation au mois de juin, entraînant dans le cas des pois une proportion importante de graines vertes immatures, mais également des graines germées.

« Si vous envisagez de ressemer votre récolte la campagne prochaine, il peut s’avérer intéressant de réaliser un test de faculté germinative », conseille Agathe Penant, de Terres Inovia.

Il vous permettra d’adapter la densité de semis en fonction de la qualité de vos semences.
 Pour cela, prélevez un échantillon représentatif du lot à tester. Semez les graines dans du sable ou du terreau, à une profondeur de 1 à 2 cm (3 cm pour les féveroles), par lot de 25 ou 50. Réalisez au minimum 3 lots de semis. Humidifiez régulièrement le substrat, et stockez vos lots dans une pièce à température ambiante (autour de 20 °C). Comptez au bout de 1 à 2 semaines les plantules normales.

La densité de semis devra alors prendre en compte, en plus des corrections classiques liées aux pertes à la levée (insectes, battance…) les défauts de faculté germinative selon le calcul suivant : (objectifs de plantes /m2)/[(100 – pertes à la levée)/100] (faculté germinative/100). Par exemple, si l’objectif en pois est de 70 plantes/m², avec des pertes à la levée de 15 % et une faculté germinative de 85 %, il faudra semer 97 graines/m2.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer