En brefPolitique et Syndicalisme

#tousalaval : 600 producteurs devant Lactalis ce 24 août

Les producteurs mayennais ont accueilli aujourd’hui les délégations venant des Côtes d’Armor, de l’Eure, du Finistère, de l’Ille et Vilaine, de la Loire-Atlantique, de l’Orne, de la Seine-Maritime et du Loir-et-Cher.

Près de 600 producteurs étaient présents toute la journée sur le « rond-point de la Honte du Lait »  à Laval. Dans le calme mais résolus, les producteurs attendent fermement les résultats de la négociation de demain à Paris.

La journée a été animée

Des prises de paroles des responsables syndicaux des départements présents et de responsables nationaux et des animations de relevés de prix, de bâchage, de peinture ont animé la journée.

Côté politique, des échanges sont en cours pour préparer la négociation de demain après-midi. Celle-ci risque d’être longue et difficile. La mobilisation se poursuit pour faire venir, en fin de journée, 300 tracteurs au « rond-point de la Honte du Lait ». L’organisation est calée pour maintenir le blocage de Lactalis, à minima jusqu’à lundi minuit, et pour amplifier l’action si nécessaire.

200-agris-tousalaval-crise-lactalis

La mobilisation s’amplifie : 300 tracteurs demain soir à Laval

Les producteurs sont patients mais déterminés et à ce titre 300 tracteurs viendront demain soir pour attendre les annonces des négociateurs de retour de Paris. Obtenir la reprise des négociations entre Lactalis et les Organisations de producteurs est une première victoire, mais ce n’est pas suffisant. Les producteurs attendent beaucoup des négociations de demain et sont en ordre de marche pour amplifier le mouvement si les résultats ne sont pas à la hauteur.

Revoir les politiques tarifaires

La pression est aujourd’hui sur Lactalis mais les autres opérateurs privés et coopératifs devront également revoir leurs politiques tarifaires pour qu’enfin les producteurs puissent vivre dignement de leur métier. La mobilisation se poursuit donc demain, avec, au programme :

  • 9h30 – 11h : Arrivée des délégations des départements
  • A partir de 11h30 : Prises de parole des responsables et animations sur site (bâchage, peinture…)
  • Après midi : Suivi des négociations
  • 20h30 : Arrivée des 300 tracteurs et de nombreux manifestants de tous l’Ouest de la France. Bilan des négociations nationales. Décision de la suite à donner au mouvement.
La FNPL soutient l’action engagée par la FDSEA de la Mayenne et les départements de l’Ouest de la France. Nous sommes là pour construire l’avenir et nous resterons mobilisés à vos côtés jusqu’à l’obtention d’un résultat.Thierry Roquefeuil, Président de la Fédération nationale des producteurs de lait
Tous les producteurs de France regardent Laval avec attention et impatience. Ils comptent sur votre action et votre détermination pour obtenir une augmentation du prix du lait de la part du numéro 1. Il est temps que les industriels laitiers considèrent le lait comme un produit noble et non comme un simple minerai.Dominique Barrau, Secrétaire général de la FNSEA
Nous restons mobilisés avec la venue de 300 tracteurs demain soir à Laval. Si les résultats de demain ne sont pas satisfaisants nous maintiendrons le siège jusqu’à lundi au moins.Philippe JEHAN, Président de la FDSEA 53

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer