Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

Blocage RN12, Préfet à la Chambre et paysans sur le pont

A Plérin, le Préfet Pierre Lambert invitait maires et communautés de communes à s’approvisionner localement pour soutenir les filières agricoles en difficulté, pendant que les manifestants se préparaient à tenir un siège sur la route nationale 12. 

La FDSEA 22 et les JA 22 demandent, voire exigent, que « le Premier ministre remette les pieds dans la crise » moins d’un an après sa visite sur des élevages porcins costarmoricains aux abois. Pour interpeller l’Etat, autre « cible majeure », les syndicats ont mis en place, mercredi 20 janvier, un blocage de la RN 12 à proximité de Saint-Brieuc. L’un des slogans du rassemblement était d’ailleurs « Valls, tu nous aimes ? Viens nous le dire, ici et maintenant ! »

FDSEA 22 et JA 22 se font Zadistes

Reprenant la dénomination de Zad (Zone à défendre) des opposants aux projets d’aéroport de Notre-Dame-de-la-Lande et de barrage à Sivens, plus de 200 manifestants ont mis en place, vers 16 h, leur Zad pour Zone agricole en danger. Deux groupes de tracteurs partis de Trémuson et de Saint-René se sont ainsi retrouvé au niveau du Perray en Yffiniac pour installer un camp sur la voie rapide. Faisant sauter, pour ce faire, les barrières de sécurité centrales séparant les voies. Dans le froid, les remorques chargées de palettes et de pneus, quelques bonnets roses dans la foule, il se dit qu’on « se prépare à tenir un siège ».

Pendant ce temps-là, le Préfet…

Le même jour, le Préfet Lambert était à la Chambre d’agriculture pour une rencontre « Restauration collective : Comment acheter local ? » organisée à son initiative rassemblant acheteurs publics et acteurs de la production locale et régionale. « La restauration collective est un élément de réponse, pas suffisant mais nécessaire », à la crise de notre agriculture, « tout comme le travail sur les prix des marchés, la limitation des charges pesant sur les exploitations, l’organisation des groupements de producteurs, la juste répartition des marges… Je tiens à rappeler, une fois encore, aux maires et aux présidents de communauté de communes qu’il est légal, souhaitable et possible de favoriser l’approvisionnement local sans déroger au cadre du Code des marchés publics. S’il est difficile d’agir rapidement sur les marchés mondiaux, on peut déjà faire quelque chose au niveau local pour soutenir nos filières agricoles. »

prefet_pierre_lambert
Pierre Lambert, Prefet des Côtes d’Armor.

Par ailleurs, le Préfet a déclaré ne pas comprendre pourquoi « nos industriels n’activent pas le stockage privé comme l’Allemagne et l’Espagne. Je rappelle que la France a obtenu cette mesure de haute lutte au niveau européen… »

TD / BG

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer