Productions Agricoles

Augmenter le nombre de poussins nés par poule

Vitamine E et Canthaxanthine améliorent la résistance de la membrane vitelline de l’œuf pour protéger au maximum l’embryon. L’objectif est d’augmenter le nombre de poussins nés par poule pour améliorer les résultats économiques.

« Le stress antioxydant dans l’œuf a un impact sur la survie embryonnaire précoce. Si nous prenons l’exemple du Ross 308, dans le cycle de production standard, à partir d’un potentiel de 190 œufs/poule/cycle, seulement 148 poussins naissent. Ce sont donc 42 poussins qui sont perdus, à 0,25 €/poussin, cela représente 10 €/poule », explique Catherine Hamelin, spécialiste pondeuse chez DSM, lors du forum organisé à Dinard le 5 novembre.

Catherine Hamelin, spécialiste pondeuse chez DSM
Catherine Hamelin, spécialiste pondeuse chez DSM.

Préserver la qualité des embryons dans l’œuf

En pratique, l’éclosabilité est souvent un critère clé à améliorer. Cette éclosabilité diminue avec l’âge des reproductrices et se détériore lors de l’indispensable stockage des œufs fertiles (3 à 21 jours). Le problème est donc de préserver la qualité des embryons dans l’œuf pour améliorer le résultat économique. « La membrane vitelline séparant le jaune du blanc, limite les invasions bactériennes. Elle est composée de 82 % de protéine. Le stockage des œufs à température ambiante réduit la résistance de la membrane vitelline, nous constatons des phénomènes d’oxydation de la membrane », déclare Catherine Hamelin.

Plusieurs facteurs influencent la résistance de la vitelline : le stockage (durée, température, humidité), l’âge des poules car plus elles vieillissent et plus la qualité des œufs baisse, les vibrations lors du transport vers le couvoir, le stress (maladie, chaleur, compétition…) et enfin la nutrition avec un effet bénéfique de la vitamine E et de la Canthaxanthine sur la membrane. « La membrane vitelline ne doit pas se fragiliser pendant le stockage car c’est elle qui protège l’embryon les premiers jours. Elle protège l’embryon (pH 6) du pH élevé de l’albumen (pH 9,4). Si la membrane est trop fragile, l’embryon meurt. Il est progressivement entouré du sac vitellin et sera totalement protégé après 3 à 4 jours d’incubation. »

Cycle de production-standard
Cycle de production-standard.

Une moyenne de 3,4 poussins en plus par poule

Après avoir réalisé des essais les équipes de DSM ont validé les effets de la vitamine E et de la Canthaxanthine sur l’amélioration de la résistance de la membrane vitelline. « Nous avons prélevé 381 œufs fertiles sur un élevage de 3 800 reproductrices. Nous les avons stockés 7 jours et comparé au même échantillon dont les repro avaient reçu 6 ppm de canthaxanthine (Carophyll Rouge). Les jaunes d’œufs issus de poules ayant reçu de la canthaxanthine sont significativement plus rigides et ont une meilleure force de rupture. » Après plusieurs essais, à différents endroits dans le monde et sur différentes souches de volailles, il s’avère que 60 ppm de Carophyll Rouge ont un effet sur l’éclosabilité. « C’est donc une baisse de la mortalité et une amélioration de la fertilité des volailles. C’est en moyenne 3,4 poussins en plus par poule ayant reçu l’additif zootechnique. » Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer