FinistèrePolitique et Syndicalisme

MSA : travailler à la bonne hauteur pour limiter la pénibilité

La Mutualité Sociale Agricole a présenté à un public issu d’Esat (Établissement et service d’aide par le travail) les bonnes attitudes à avoir dans les différentes tâches.

C’est sous la forme d’un challenge que les travailleurs d’Esat venus du Finistère et des Côtes d’Armor se sont rencontrés la semaine dernière au parc des expositions de Langolvas de Morlaix. Différents ateliers illustraientt les bonnes pratiques à adopter vis-à-vis d’un incendie, de la nutrition, mais aussi lors de port de charges lourdes ou pendant des travaux statiques, notamment en culture sous serres.

La taille divisée par 2

David Guimard, de la MSA, donne une piste simple à suivre pour connaître la hauteur de travail la moins contraignante, comme par exemple lors de la constitution d’un roll de fleurs. « Les plateaux les plus lourds seront mis au milieu, car ils seront alors plus simples à attraper. Privilégier les plateaux du haut pour les produits légers », explique-t-il au public. Autre astuce pour les activités fatigantes, calculer la hauteur de la table de travail : « l’idéal est de travailler à une hauteur égale à la moitié de sa taille ».

Pour gagner encore en confort, différentes solutions existent, comme les tapis anti-fatigue qui isolent du sol et évitent le contact avec l’humidité, ou encore l’ergo-siège qui, placés sur la jambe, permettent de se déplacer, de préserver ses genoux et de s’asseoir sur une plateforme rembourrée au-dessus du talon d’Achille. Fanch Paranthoën

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer