Politique et Syndicalisme

S’adapter à l’évolution des compétences des collectivités territoriales

D’ici 2016, la FNSEA fera passer le nombre de ses fédérations régionales de 22 à 13, calqué sur le nouveau découpage territorial.

En congrès, du 24 au 26 mars, la FNSEA a annoncé qu’elle alignera son organisation interne sur la réforme territoriale, qui fera passer le nombre de régions de 22 à 13, lors des prochaines élections régionales, en décembre. Pas de changement donc à prévoir pour la Bretagne. « Mais cette organisation s’accompagne d’une nouvelle problématique : il faut construire de nouvelles modalités de discussion avec les pouvoirs publics, en lien avec l’évolution des compétences des collectivités territoriales », évoque-t-on du côté de la FRSEA Bretagne.

Après l’État et les Conseils départementaux, le Conseil régional devient un nouvel interlocuteur de poids en agriculture. Aux futurs présidents des fédérations régionales, Xavier Beulin propose qu’ils animent les Conseils de l’agriculture française (Caf) régionaux, des entités qui regroupent le syndicalisme majoritaire (chambres d’agriculture, syndicats, coopératives, banques, mutuelles, et Jeunes Agriculteurs) dans chaque région. La FRSEA Bretagne va donc entamer sous peu un travail de réflexion de fond, avec les autres organisations agricoles bretonnes, avant les prochaines élections régionales, « pour échanger avec les futurs candidats de leur vision de l’agriculture, afin d’envisager l’avenir sur le territoire ».

Xavier Beulin a également insisté sur le lancement d’une réflexion sur la pertinence d’une échelle intercommunale, face à l’essor des communautés de communes dans les décisions ayant trait au développement local, les schémas d’aménagement de la gestion des eaux (Sage)… Carole David

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer