Economie, marchés et gestionFinistère

La filière agricole, secteur d’avenir

La filière agricole embauche et souhaite le faire savoir. Le lycée du Nivot organise une soirée débat sur ce thème lundi prochain.

Le lycée agricole du Nivot de Lopérec sera le théâtre d’une soirée constructive lundi prochain. Après avoir débattu l’année dernière sur l’installation des jeunes en agriculture, la table ronde de cette année éclairera le public sur le thème : l’agriculture, secteur d’avenir. Animé par un ancien élève, lui-même nouvellement installé en production avicole en ce début d’année, le débat accueillera différents interlocuteurs qui feront part de leur expérience.

Agriculture plurielle

Des orateurs de choix ont été sélectionnés pour animer l’échange. Ainsi, différentes productions seront représentées : lait, porc, volaille, lait de brebis avec transformation à la ferme, énergie. « L’objectif est de montrer à un large public que malgré une conjoncture qui peut paraître difficile, le secteur agricole embauche, et ce dans des métiers très variés. Le modèle de travail d’hier n’est pas celui de demain », résume Anthony Taoc, président des anciens élèves du lycée et animateur de cette soirée. Il précise : « Deux moments forts se succéderont dans la table ronde : la ferme finistérienne sera présentée dans son ensemble, afin de montrer au public que les crises connues par le secteur n’empêchent pas d’avoir des perspectives intéressantes. André Sergent, président de la Chambre d’agriculture du Finistère développera son point de vue, accompagné de Solène Milin, de JA 29 installée en production laitière à Milizac avec transformation et vente directe sur l’exploitation. La seconde partie sera consacrée à l’illustration des perspectives possibles dans le métier, tant au niveau élevage et culture que dans la diversification en production d’énergie ».

Les intervenants :

  • Jean Hervé Caugant, producteur de lait à Dinéault
  • André Sergent, producteur de porcs et de lait à Beuzec-Cap-Sizun,
  • Gilles Burel, de l’Association Emploi Formation,
  • Solenn Milin, productrice de lait à Milizac avec transformation et vente directe,
  • Jean-Yves Carré, technicien à la Chambre d’agriculture en charge du dossier énergie,
  • Christian Nicolas, de la Chambre d’agriculture pour la volaille,
  • Élodie Joubert, productrice de lait de brebis à Plouvien avec vente directe à la ferme.

Les passionnés sont passionnants

Le modèle agricole du département est à un tournant. « Le Finistère compte depuis peu plus de salariés que d’exploitants. Cette tendance va s’accentuer car le nombre d’exploitations va continuer à diminuer. Le besoin en salariat qualifié est difficile à assouvir, et certains peuvent se sentir perdu. Nous souhaitons montrer par l’intervention de personnes de qualité, passionnées par leur métier, que l’agriculture est plurielle. Sans confronter les productions, les interlocuteurs redonneront espoir en l’avenir », estime Marc Le Guyader, directeur du lycée agricole du Nivot. Fanch Paranthoën

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer