DossiersÉlevage

Techniques d’insémination porcine

Les phéromones du verrat sont perçues à plusieurs mètres

Dans les grands troupeaux, il faut éviter de stimuler plus de truies qu’on ne peut inséminer en 15-20 minutes (blocage du verrat adapté). Le moment idéal d’insémination se situe 5 à 20 minutes après la présentation du verrat. Sinon, le risque est d’inséminer des truies déjà en période réfractaire (période de moindre expression des chaleurs) et d’avoir une moindre fertilité. La période réfractaire dure une heure environ. Il faut être vigilant s’il y a un couloir central entre des truies d’une même bande.

Dans les grands troupeaux, il faut éviter de stimuler plus de truies qu'on ne peut inséminer
Dans les grands troupeaux, il faut éviter de stimuler plus de truies qu’on ne peut inséminer en 15-20 minutes

Dans certains élevages, la détection est réalisée avant de commencer les inséminations (deux périodes distinctes). Il faut donc attendre au moins une heure avant de représenter le verrat devant les truies (période mise à profit pour déjeuner ou préparer la semence). Le nombre de doses nécessaires est connu. Dans d’autres élevages, on détecte et on insémine en même temps. Le verrat doit être avancé progressivement, sachant que même s’il est bien bloqué devant 4 à 5 truies, il stimule également les truies voisines (odeur ou vision). Les phéromones sont perçues à plusieurs mètres. Certaines truies sont plus réceptives à certains verrats qu’à d’autres, d’où l’intérêt d’avoir deux verrats souffleurs et de les présenter aux truies l’un le matin, l’autre le soir en période de stimulation, après sevrage.  

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer