Productions Agricoles

Les marchés liés à la météo

Changement de président, modernisation des stations de conditionnement et retour sur la saison passée en légumes sont à l’ordre du jour de l’AG de la Sica de Saint-Pol-de-Léon, ce samedi 15 mars.

« À l’écoute du marché, rappelons qu’un tiers du chiffre d’affaires légume actuel de la Sica est réalisé par la diversification issue des adhérents », confie Jean-François Jacob, secrétaire général de la Sica de Saint-Pol-de-Léon (29). « Nous ne cessons de déployer beaucoup d’énergie au service de la valorisation de nos produits. Les petits produits d’aujourd’hui peuvent être les grands de demain, je pense à la tomate Cœur de bœuf par exemple ».  Le groupement ne compte pas moins de 60 000 références à son catalogue de vente. L’exemple de la station de Kervent à Saint-Pol est frappant : elle est passée de 350 références en 2006 à plus de 1 100 actuellement. Cette progression va encore se poursuivre dans les années à venir. Ce qui fait rebondir Jean-François Jacob sur le manque de place dans certaines stations : « Cette semaine, nous en sommes à 850 jours – soit 2 ans et 4 mois – de blocage des projets de construction des stations de Vilargren (Saint-Pol) et de Cléder/Plouescat. Il faut que l’on puisse moderniser nos stations sous peine de condamner la zone légumière. »

Une météo propice au chou-fleur

« La saison 2012/2013 de chou-fleur s’est terminée avec un prix moyen de 0,63 €/tête qu’on aimerait atteindre tous les ans. Le marché est resté dynamique toute la saison grâce aux apports réguliers et à l’hiver froid en Europe », décrypte Jean-François Jacob. Des résultats qui contrastent avec la saison en cours. Les prix ne décollent pas et les conditions de récolte sont catastrophiques. « Il faut remonter très loin avant de retrouver d’aussi mauvaises conditions en légumes d’hiver. Entre le 10 décembre et fin janvier, nous avons eu 450 mm de pluies, soit 50 % des précipitations moyennes annuelles. »

Le président passe la main

Pierre Bihan-Poudec, présidera sa dernière AG le 15 mars. Successeur d’Alexis Gourvennec, et à la présidence de la Sica Saint-Pol depuis 18 ans, il a décidé de prendre sa retraite. Producteur de chou-fleur et d’échalote à Plounéour-Trez, c’est son épouse qui va prendre les commandes de l’exploitation. Le prochain président sera élu le 19 mars. Pierre Bihan-Poudec confie : « J’aurais dû inaugurer la nouvelle station de Vilargren avant de quitter la présidence et c’est mon grand regret. »

Beaucoup d’invendus cette saison

Les autres productions ont été pénalisées par la météo. Les températures froides de février à juin 2013 ont réduit les apports, favorisé la demande en France et à l’exportation et retardé les cultures de printemps. « En été, les températures sont remontées mais la sécheresse a bloqué les cultures et l’offre est restée modérée. Les pluies de mi-septembre associées aux températures élevées, ont fait exploser les cultures, ce qui a mené a des périodes avec beaucoup d’invendus plus ou moins prononcées selon les produits. » En brocoli, la saison est décevante le prix moyen termine à 0,44 €/kg. « On note un retour des produits espagnols plus compétitifs grâce aux économies réalisées sur la main-d’œuvre », insiste le secrétaire général.

La saison d’artichaut a enregistré une baisse des volumes liés aux rendements inférieurs, mais les prix supérieurs ont permis de maintenir le chiffre d’affaires. « L’échalote fait suite à 2 années correctes, le chiffre d’affaires est en hausse de 28 %. On a réussi à trouver une place sur le marché intérieur et à l’export. » Le bilan de la saison de tomate est très mauvais  avec une forte chute du prix moyen et du chiffre d’affaires sur tous les segments. Les fraises suivent cette tendance, la production dépasse pour la 1re fois les 500 tonnes mais le prix moyen de la campagne baisse de plus de 1 €/kg. Dans son ensemble, la saison 2013 de pomme de terre primeur est jugée intéressante, avec un prix moyen à 0,62 €/kg. Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer