Productions Agricoles

Des objectifs de résultats et non de moyens

Xavier Beulin est venu rencontrer, lundi dernier à Rennes (35), les représentants des quatre départements bretons et les responsables des filières, pour échanger sur les préoccupations agricoles de la région.

« Suite à notre demande à l’automne 2013, Xavier Beulin est venu partager avec nous ce qui se passe au niveau national et écouter nos préoccupations », a introduit Thierry Coué, président de la FRSEA. Une rencontre qui a permis de faire remonter auprès du leader syndical national les problèmes régionaux rencontrés par les éleveurs et producteurs de légumes, filières sources d’emploi, ainsi que les travaux menés dans les départements ces derniers mois. « Peu de région, comme la Bretagne, ont fait un travail de diagnostic et de perspective à l’horizon 2020 », a salué le patron de la FNSEA. « Mais il faut maintenant que les décideurs (État, collectivités et élus), concentrent les moyens sur ces axes ».

La simplification administrative toujours attendue

Xavier Beulin, notamment, est revenu sur les 4 grands axes prioritaires dégagés lors des États généraux du 21 février et du Salon de l’agriculture, à savoir la reconnaissance de la diversité de l’agriculture française, la recherche d’une production plus compétitive, l’innovation et l’environnement. En ce qui concerne les liens entre l’agriculture et l’environnement, « il faut distinguer ce qui ressort de la responsabilité européenne et du national », insiste-t-il. Le Président de la République a, à nouveau, mentionné le souhait de cesser la sur-transposition des directives européennes ces dernières semaines. « Maintenant, on attend le service après vente de ces propos », relaie le responsable syndical.

Si, par exemple, au niveau des ICPE, le dispositif d’enregistrement est intéressant en porc, il reste à être étendu en aviculture. De plus, d’une manière plus générale, « on veut entrer dans une démarche plus offensive avec la mise à disposition d’outils d’aide à la décision aux agriculteurs, un retour au bon sens et non plus un empilement de règlementations répressives. » En un mot, l’évolution doit plus aller vers des objectifs de résultats que des objectifs de moyens.

À demi-mot sur les Bonnets Rouges…

« La Bretagne est la région la plus ouverte sur le monde ». Une situation géographique qui apporte à ce territoire atouts et contraintes pour l’export. « Cependant, je reste vigilant en ce qui concerne les replis régionaux », a affirmé Xavier Beulin. Un clin d’œil adressé au Collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne, à quelques jours des états généraux de Bretagne. « Je suis pour la nationalisation et la négociation d’un cadre général par filière », a-t-il affirmé, quitte à avoir ensuite une territorialisation des enveloppes financières destinées à l’agriculture si besoin.

L’innovation au secours de la compétitivité

La FNSEA a ainsi transmis 72 mesures de simplification administrative au gouvernement, pour gagner en compétitivité « hors coûts ». Xavier Beulin met, en effet, ses espoirs sur l’innovation dans les filières de produits agricoles pour échapper aux prix dictés par la grande distribution. La recherche devrait permettre de « produire plus, plus propre et de capter tous les marchés qui s’offrent à l’agriculture bretonne et française ». Carole David

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer