Inquiètudes sur le devenir des chantiers législatifs

Infographie assemblée nationale - Illustration Inquiètudes sur le devenir des chantiers législatifs
La dissolution de l’Assemblée nationale entraîne la suspension de tous les textes en instance.

La FNSEA, les JA et la CR ont fait part ce 10 juin de leurs craintes de voir « remis en question » par la dissolution de l’Assemblée nationale les travaux engagés sur le projet de loi d’Orientation agricole ou sur un renforcement du dispositif Égalim. « Autant de chantiers dont l’aboutissement est remis en question, car il est suspendu aux décisions du gouvernement en place après les élections législatives », affirment dans un communiqué les Jeunes agriculteurs (JA). De son côté, la FNSEA appelle « tous les partis politiques à mettre dans la feuille de route de leurs candidats aux élections législatives les propositions qu’elle a portées : dignité, revenu et simplification ». L’inquiétude est partagée par la Coordination rurale qui appelle à obtenir des réponses aux attentes des agriculteurs « le plus rapidement possible ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article