Renforcer l’autonomie avec du photovoltaïque en autoconsommation

14772.hr - Illustration Renforcer l’autonomie avec du photovoltaïque en autoconsommation
L’installation photovoltaïque de 42 kWc est venue recouvrir une partie de la toiture d’un bâtiment d’engraissement. © Chambre d’agriculture de Bretagne

L’installation d’une unité d’autoconsommation photovoltaïque de 42 kWc en toiture a permis à Rémy et Denis Le Bouffos d’atteindre 21,5 % d’autonomie électrique sur les 11 premiers mois de production. « Sur l’exploitation nous recherchons le maximum d’autonomie que ça soit en valorisant nos céréales pour la fabrication d’aliment à la ferme, les travaux culturaux et maintenant sur les aspects énergétiques », témoigne Rémy Le Bouffos associé avec son frère Denis sur une exploitation porcine de 300 truies naisseur-engraisseur avec 140 ha de SAU à Loudéac. Bien dimensionner son projet En 2020, les éleveurs engagent une réflexion pour investir dans une installation photovoltaïque destinée à l’autoconsommation. « Nous avons étudié la solution par tracker mais après comparaison avec une installation en toiture d’un bâtiment existant nous avons préféré cette dernière qui permettait d’installer le double de puissance pour le même prix », explique Rémy Le Bouffos. Les éleveurs se rapprochent alors du service énergie de la Chambre d’agriculture pour réaliser le dimensionnement de l’installation. « Nous avons analysé l’historique des consommations électriques journalières afin de ne pas produire trop ni trop peu car en autoconsommation totale il n’y a pas possibilité d’injecter le surplus sur le réseau. Nous sommes partis sur une installation de 42 kWc de puissance avec un prévisionnel établi à 98 % d’autoconsommation pour 17 % d’autonomie énergétique », indique Laurent Somer, conseiller énergie à la Chambre d’agriculture de Bretagne. Denis et Rémy Le Bouffos, éleveurs à Loudéac et Laurent Somer, conseiller énergie à la Chambre d’agriculture de Bretagne. Une production supérieure au prévisionnel Rémy et Denis Le Bouffos ont investi 40 000 € pour installer une centrale photovoltaïque de 42 kWc de puissance en février 2021 sur un bâtiment d’engraissement. L’installation étant en autoconsommation totale, les éleveurs ont perçu une aide de 10 000 € de la Région dans le…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article