CulturesMorbihan

Le confort de travail, une préoccupation à Kerplouz

La station expérimentale d’Auray (56) ouvre ses portes le 20 septembre. 4 thématiques seront mises en avant : la pénibilité, les matériaux biodégradables, les innovations et les variétés de demain.

La station de Kerplouz compte dans l’univers du maraîchage. Depuis 50 ans, les maraîchers bénéficient des travaux de recherche, aussi bien en bio qu’en conventionnel. Le mardi 20 septembre, l’équipe technique et les partenaires privés présenteront les thématiques qui ont marqué l’histoire de la station. Les conditions de travail en font partie. « Nous ferons un état des lieux des solutions robotiques et numériques », indique Maët Le Lan, responsable des essais. « Nous présenterons une gamme d’outils ergonomiques, de vêtements techniques que les employés de la station utilisent au quotidien ; nous évoquerons l’importance de l’affûtage des couteaux ». Dans cet atelier, consacré à la pénibilité, la MSA fera un point sur la conception des bâtiments (chargement, déchargement, préparation à la vente).

Comment gérer les déchets plastique ?

La station travaille depuis des années sur l’utilisation du plastique en agriculture, la gestion des déchets et les alternatives. En parallèle du témoignage d’un collecteur, le projet Récupération agricole des films usagés sera détaillé. Les paillages biodégradables, les alternatives aux voiles et ficelles plastique seront exposées. Les entreprises spécialisées de la filière seront présentes, tout comme l’Université de Bretagne Sud, pour ses recherches sur la biodégradabilité dans les sols.

Intérêt du tunnel mobile

L’innovation technique est l’une des thématiques de la journée : économies d’eau, réduction des intrants phytosanitaires, utilisation de produits de biocontrôle, couverts d’été et d’automne adaptés aux abris. Un focus sera également réalisé sur l’intérêt du tunnel mobile, en service depuis 5 ans à Kerplouz. La porte ouverte sera enfin l’occasion de faire le point sur les variétés d’hier et de demain. « Nous cultivons plus de 50 variétés de tomates. Nous présenterons une plate-forme variétale de potimarrons, avec un point sur leur conservation ». Des essais de culture de patate douce seront présentés. La station réalise des essais de pastèque et d’arachide, qui pourraient trouver leur place dans les rotations chez les maraîchers du Sud-Bretagne. À travers les réussites mais aussi les échecs, les visiteurs devraient trouver matière à réflexion, le 20 septembre prochain.

En pratique
Il est nécessaire de s’inscrire à la journée (possibilité de choisir deux ateliers sur une demi-journée). Le repas, financé par les entreprises partenaires, est gratuit. Contact : 06 79 70 32 84. martine.coheleach@ bretagne.chambagri.fr
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer