Machinisme et équipementsTop

Une moissonneuse de 700 ch avec 12,20 m de coupe

La série X9 de chez John Deere était en démonstration en Bretagne fin juillet, sa coupe à tapis et ses performances ont suscité l’intérêt des agriculteurs et entrepreneurs présents au cœur d’une parcelle de blé du Morbihan.

La société MS Équipement a créé l’événement en faisant venir fin juillet en Bretagne la plus grosse moissonneuse-batteuse de la marque John Deere. Entre 200 et 250 agriculteurs et entrepreneurs de travaux agricoles sont venus découvrir les performances de cette machine lors du battage d’une parcelle de blé dans le Morbihan.

Une coupe à tapis qui limite la perte de grains

Cette moissonneuse de la série X9 1100 est équipée d’un moteur de 13,6 L pour une puissance maximale de 700 chevaux. Ce modèle est équipé d’une coupe à tapis HDX de 12,20 m de longueur sur 1,20 m de profondeur. « Cette coupe dynamique est faite pour aller chercher de la performance. Elle est idéale pour réduire la perte de grains sur des cultures comme le colza. Son châssis articulé permet d’épouser le sol pour garantir une hauteur de coupe uniforme sur terrain vallonné ou accidenté », décrit Édouard Vigouroux, responsable récolte sur la partie Ouest de la France pour John Deere. Avec cette coupe à tapis, il est possible d’augmenter la vitesse d’avancement de 0,5 à 1 km/h comparé à une coupe standard. « La coupe à tapis représente aujourd’hui 25 % des ventes en France », précise Édouard Vigouroux.

12925.hr
Avec ses 1,2 m de profondeur, la coupe à tapis de 12,2 m de longueur est particulièrement adaptée aux cultures à petites graines comme le colza pour limiter les pertes.

700 000 € d’investissement

La moissonneuse offre un débit impressionnant en atteignant facilement les 1 000 quintaux par heure. L’an dernier dans une parcelle avantageuse du Nord de la France la machine a même franchit les 1 300 quintaux/heure. « L’innovation vient aussi des 2 rotors de 610 mm de diamètre sur 3,5 m de longueur. Cette grande surface de battage assure une bonne séparation tout en préservant le grain. Le bémol pour une région comme la Bretagne est que cela se fait au détriment de la paille qui en ressort plus déstructurée. » Lors de la démonstration, la vitesse d’avancement était de l’ordre de 6 km/h pour une consommation de 18,6 L/h. « Dans des parcelles avantageuses la moissonneuse avale entre 7 et 8 ha/h. Un des freins à l’arrivée de cette machine en Bretagne est le coût de l’investissement qui est de l’ordre de 700 000 € dans cette configuration avec coupe et chariot. Pour l’amortir, il faut donc qu’elle puisse moissonner autour de 1 000 ha dans la saison. »

12926.hr
Il est conseillé d’équiper ce type de moissonneuse de chenilles pour limiter le tassement du sol car la machine pèse 27 t à vide et la trémie a une capacité de 16 000 L.
Des chenilles pour limiter le tassement du sol
Cette série X9 fabriquée aux États-Unis est commercialisée depuis 2 ans. 10 machines tournent actuellement en France. La trémie de la moissonneuse offre une capacité de 16  000 litres. Le modèle présenté par la société MS Équipement faisant déjà 27 t à vide était équipé de chenilles afin de préserver les sols en évitant au maximum le tassement.   
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer