CulturesMachinisme et équipementsTop

Un automoteur de binage simple et précis

Terrateck propose dans sa gamme un tracteur porte-outils qui offre au chauffeur une position idéale pour un binage précis.

La machine porte-outils développée par la société Terrateck, spécialisée dans la conception et la fabrication de matériel de maraîchage, est qualifiée de polyvalente par ses pairs. « Elle est simple à prendre en main, pour les chefs d’entreprise comme pour les salariés », relate Pierre Decourcelle, commercial France pour la marque installée dans le Pas-de-Calais. Le Culti’track, sorte de compromis entre un gros motoculteur et un tracteur, est adapté aux binages de grandes largeurs grâce à sa puissance de 35 cv. Pour les binages sur planche, le catalogue du fabricant propose une puissance inférieure de 23 cv.

Peu gourmand en main-d’œuvre

L’engin peut être équipé de deux outils, l’un positionné de façon ventrale, afin de donner une bonne visibilité au chauffeur positionné au-dessus. Sa capacité de relevage est de 1 tonne. L’attelage arrière est, quant à lui, capable de soulever des charges allant jusque 300 kg et peut recevoir bennette, semoir ou encore une herse étrille en complément du binage ventral. L’ensemble est entraîné par un moteur diesel de 3 cylindres, pour un avancement hydrostatique. Une large gamme d’outils peut être installée sur les relevages, le binage pouvant atteindre une largeur de travail de 6 mètres. « Le Culti’track permet de travailler seul, on ne dépend plus de la main-d’œuvre salariée. Automoteur, il ne nécessite pas de tracteur sur la ferme, l’objectif est d’être efficient », explique le représentant. D’une masse totale de 900 kg à vide, l’engin, équipé d’une bineuse polyvalente, coûte entre 32 et 34 000 €.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer