EditoSur abonnement

Effet bœuf, effet bluff

À force d’être martelées, il est des chimères qui finissent par passer pour des vérités. Ainsi en va-t-il des soi-disant 15  000 litres d’eau nécessaires pour fabriquer un kilo de steak. Rien de scientifique là-dedans. En fait, il s’agit d’une dystopie d’Internet et des réseaux sociaux ; un vrai grenouillage dans la petite mare fangeuse de…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer