ÉlevageSur abonnement

Pas si simple de remplacer les correcteurs azotés du commerce par des graines

Alors que les cours des tourteaux ont flambé, peut-on imaginer se tourner vers la culture locale de protéagineux ou oléoprotéagineux comme nouvelle source de protéines pour équilibrer les rations riches en maïs ?  À l’occasion du Salon de l’herbe, début juin, à Villefranche-d’Allier (03), Idèle et ses partenaires ont organisé le Village de l’autonomie protéique…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer