De bonnes pratiques pour une eau de qualité

12450.hr - Illustration De bonnes pratiques pour une eau de qualité
Anne Hémonic, directrice du pôle Techniques d’élevage à l’Ifip et docteur vétérinaire.

La qualité de l’eau d’abreuvement fait partie intégrante de la biosécurité en élevage, notamment pour prévenir les risques des diarrhées chez les jeunes porcs. Elle contribue à une utilisation raisonnée des antibiotiques. Le point avec Anne Hémonic, docteur vétérinaire. 1 Un facteur de risque sanitaire « Une mauvaise qualité bactériologique et/ou physico-chimique de l’eau peut impacter le statut sanitaire des élevages porcins, soit de façon directe par la transmission d’agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement, soit de façon indirecte : la présence d’éléments interférents comme le fer, le manganèse ou le calcium peut réduire la solubilité des médicaments administrés dans l’eau, diminuer l’efficacité désinfectante de la chloration, encrasser et rendre défaillants les abreuvoirs et la pompe doseuse ou entretenir le dépôt d’un biofilm », cadre Anne Hémonic, directrice du pôle Techniques d’élevage à l’Ifip et docteur vétérinaire. 2 Qu’est-ce que le biofilm ? Le biofilm est un amas de matières minérales et organiques accroché dans les canalisations qui peut proliférer et héberger des agents pathogènes (SDRP, Actinobacillus…). Une membrane lipidique les protège, du chlore notamment. Des morceaux peuvent parfois se décrocher et contaminer l’eau d’abreuvement. Les amas peuvent également ralentir le débit d’eau voire boucher une canalisation. 3 Comment identifier la présence d’un biofilm ? [caption id=”attachment_67686″ align=”alignright” width=”258″] Une eau colorée indique la présence d’un biofilm. (Crédit photo : PorcSpective)[/caption] On peut collecter de l’eau au niveau des abreuvoirs dans un pédisac transparent et regarder sa clarté. Si elle est colorée (rouille, noire), il y a présence d’un biofilm. On peut par exemple réaliser le prélèvement d’eau en même temps que la mesure du débit des abreuvoirs. « Sinon, on peut regarder le niveau de propreté de l’intérieur des canalisations par caméra endoscopique ou en démontant un raccord. Des analyses bactériologiques et physico-chimiques sont aussi à réaliser. » 4 Quels sont les protocoles de décapage et nettoyage ?…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article