Côtes d'Armor

33 % de déficit pluviométrique en mai

« L’absence de pluies efficaces depuis plusieurs semaines dans le département conduit les services de l’État à assurer une surveillance accrue de la ressource en eau », indique la préfecture des Côtes d’Armor dans un communiqué daté du 20 mai. Le déficit pluviométrique des quatre premiers mois de l’année est en moyenne de 25 % et il continue à se creuser en mai pour atteindre 33 %. De fait, les débits de l’ensemble des cours d’eau sont tous très en dessous de la normale de saison, bien qu’ils restent au-dessus des seuils de vigilance. Il en est de même pour les eaux souterraines pour lesquelles toutes les mesures mettent en avant une situation inférieure aux normales de saison, sans toutefois atteindre des niveaux exceptionnellement bas. Cette absence de pluie, couplée aux faibles débits des cours d’eau et à un niveau bas des nappes souterraines, pourrait d’ici quelques semaines impacter les milieux aquatiques. La mise en vigilance sécheresse du département au titre des milieux aquatiques pourrait dès lors être activée. Grâce au réseau d’interconnexion départemental et à un remplissage optimisé des retenues, l’alimentation en eau potable est garantie pour plusieurs semaines. « Toutefois, chacun est invité à adopter dès à présent une conduite éco-responsable pour éviter tout gaspillage d’eau. En cas d’évolution défavorable du niveau des ressources, le comité de gestion de la ressource en eau des Côtes-d’Armor sera réuni et pourra si nécessaire activer les restrictions d’usages prévues dans l’arrêté cadre sécheresse. » 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer