Politique et Syndicalisme

« Un plan d’urgence pour le lait bio »

Dans un communiqué du 23 mai, la Confédération paysanne dénonce un prix du lait bio payé moins cher que le lait conventionnel en mai. Le syndicat considère que « les transformateurs envoient un message incompréhensible et inacceptable ». Il s’interroge: « Le prix du lait conventionnel augmente. Certes une partie du lait bio est déclassée actuellement, mais cette fraction est valorisée en produits laitiers conventionnels. Alors comment expliquer que le lait bio soit payé moins cher que le conventionnel ? » Les syndicalistes réclament, « qu’au regard du coût de revient du lait bio, les transformateurs laitiers doivent au plus vite revaloriser le prix du lait bio » au risque de démotiver les producteurs actuels ou en projet de conversion. « 270 M€ ont été débloqués d’urgence pour la filière porcine en crise. De même pour les filières bio en crise, les pertes doivent être estimées et aidées de la même manière. Un plan d’urgence doit être mis en oeuvre », ajoute Jean-Marc Thomas, porte-parole régional.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer