FinistèrePolitique et Syndicalisme

« Nous avons besoin de relais »

Une première réunion s’est tenue à Briec pour présenter le rôle des adhérents des « Amis de la Conf’ » et pour réfléchir à la création d’une antenne en Finistère.

L’UDSEA-Confédération paysanne du Finistère espère bien s’inspirer des départements voisins, plus particulièrement du Morbihan. Ce territoire compte une antenne locale « Les Amis de la Confédération paysanne », qui regroupe près de 80 adhérents. Pour expliquer le rôle et le fonctionnement de cette association nationale déclinée en groupes locaux, le syndicat a invité des citoyens intéressés, à Briec.
« Notre premier combat, c’est le revenu des paysans », introduit Benoît Collorec, porte-parole du syndicat. « Nous avons besoin de relais de nos idées et de la société civile, qui est favorable à notre projet, avec une vision à long terme ». Catherine Lusseau, membre du conseil d’administration de l’association nationale, explique que les amis sont « des citoyens qui ne peuvent pas adhérer à la Confédération paysanne, car c’est un syndicat professionnel. Les 1 500 adhérents français apportent un soutien logistique ou mènent des actions pour donner envie de devenir paysan », résume-t-elle. Cette rencontre lance la démarche de création d’une antenne finistérienne, le département compte déjà 16 adhérents à l’association nationale.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer