Morbihan

Quatre jours pour parfaire ses connaissances

Pour fêter son 50e anniversaire, la société Bovec, spécialisée en génétique bovine, a proposé une formation en Bretagne à 30 jeunes passionnés venus des quatre coins de la France.

Du 19 au 22 avril, l’organisation de la « Bovec school » sur le site du lycée La Touche à Ploërmel (56) a été confiée à quatre étudiants de BTS Productions animales dans le cadre de leur Projet d’initiative et de communication (Pic). Au programme de ces quatre jours, entre apports théoriques en salle, ateliers de pratique autour des animaux et visites de ferme, une succession de rendez-vous pour que la trentaine de participants puissent renforcer leurs connaissances en management de la reproduction, en sélection génétique ou en conduite de troupeau…

Hans Vromans de la société ABS par exemple, un Hollandais installé en Italie qui parcourt le monde pour intervenir dans des troupeaux de plus de 1 000 vaches, a insisté toute une matinée sur le rôle clé de la fertilité dans la rentabilité d’un atelier laitier.

Détecter très tôt la vache vide

Pour lui, il faut oublier les critères « du passé » comme l’IVV, le nombre de doses utilisées par gestation ou même le taux de réforme dans le suivi de la reproduction. « L’important est la rigueur du management. Pour améliorer ses résultats, il faut inséminer. Cela commence en mettant l’accent sur la détection des chaleurs, soit en passant très régulièrement observer ses animaux, soit en se faisant aider par les outils technologiques… », a-t-il recommandé. « Ensuite, le vétérinaire doit passer tous les 15 jours maximum pour les diagnostics de gestation. L’idéal serait chaque semaine, en fonction de la taille du troupeau. Rappelez-vous, il ne vient pas détecter la vache pleine, il vient trouver la vache vide ! Ainsi, vous pourrez la prendre en charge plus tôt pour pouvoir la réinséminer. »

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer