EditoSur abonnement

L’engrenage

Le prix du blé a répondu immédiatement à la déclaration de guerre de Poutine. Depuis le 24 février, le marché fait l’objet d’une grande nervosité. Le prix de la précieuse céréale a pris 55 €/t en une semaine. Et ce n’est pas fini. Dans ce conflit qui oppose le dictateur à l’Ukraine, et plus largement…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer