Productions Agricoles

CHN-conduite : une innovation dans la fertilisation azotée du blé tendre

Au-delà du plan prévisionnel de fumure et des outils de pilotage actuel (fin de cycle), CHN conduite propose un pilotage intégral de la culture du blé sur l’ensemble de son cycle. Ce nouveau modèle développé par Arvalis et testé par Eureden depuis 4 ans présente des résultats prometteurs.

Une nouvelle approche liée aux besoins de la plante à chaque stade

L’approche CHN conduite modélise les besoins de la culture à chaque étape de développement selon les paramètres de sol renseignés et les données climatiques du secteur. Les conseils intègrent :
· Un diagnostic de l’état de nutrition azotée de la plante par l’estimation, en temps réel, de l’évolution de l’indice de nutrition azotée (INN(1)) à l’aide d’un modèle de culture, le modèle « CHN » développé par Arvalis.
· La comparaison de l’état de nutrition azotée de la culture avec une « trajectoire d’INN minimum »
(seuil d’INN en dessous duquel la culture s’expose à des pertes de rendement) – cf. figure.
· Une assurance que l’azote apporté puisse être valorisé par la plante. Pour cela, CHN s’appuie sur une analyse climatique fréquentielle complétée par des données de prévisions de précipitations à court terme pour déterminer la prochaine période climatique favorable à la valorisation de l’azote (soit un cumul de pluie supérieur à 10-15 mm dans les 15 jours suivant l’apport).
Ces trois points conduisent à un conseil azoté pour couvrir les besoins de la culture jusqu’à la prochaine période climatique favorable à une nouvelle intervention.

Un outil dynamique et interactif

CHN est un outil dynamique car la méthode CHN effectue un diagnostic des besoins de la plante en continu. L’outil est interactif car il intègre les apports d’azote réalisés pour effectuer les calculs suivants.
La figure (voir graphique) présente un exemple de conseil fourni dans le cadre du pilotage CHN.

graphique
La courbe rouge montre l’évolution de l’INN estimé par le modèle CHN sur la parcelle. L’objectif étant de se rapprocher au maximum de l’INN optimal à floraison et d’éviter de descendre sous la courbe « INN seuil Inférieur ».

Vers une optimisation de l’azote

Dès 2018, le service Agronomique Eureden a engagé des essais pour tester cette nouvelle approche dans notre contexte breton. Comparées au plan prévisionnel de fumure, les performances mesurées à ce jour dans nos essais sont :
· + 3,8 q/ha (gain plus conséquent en zones de sol superficiel) ;
· + 0,7 pt de protéines ;
· Un gain économique de 33 € de marge finale /ha.

Bientôt dans les champs

« CHN conduite » sera à l’avenir intégré au service de pilotage de la fertilisation azotée « Farmstar® ».
Les images satellites fournies par ce dernier permettront d’alimenter le modèle en données biophysiques – variables d’indice foliaire et de concentration en chlorophylle de la culture – qui permettront d’affiner le calcul du conseil azoté. Afin de préparer au mieux son déploiement, le service agronomie d’Eureden testera en 2022 une version pilote du service Farmstar basé sur l’outil CHN-conduite dans deux exploitations. Indéniablement, CHN bouscule les principes de raisonnement de la fertilisation azotée et ouvre de nouvelles perspectives techniques pour les agriculteurs. La contrepartie est que l’utilisation de ce type de modèle demandera plus de technicité pour son accompagnement et son utilisation.

Olivier Michel (Service Agronomique Eureden), François Taulemesse et Éric Masson (Arvalis-Institut du Végétal)

(1) INN : Indice de nutrition azotée.

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer