EditoSur abonnement

Agrobiodiversité

L’apparence est trompeuse. Avec l’internationalisation du commerce, on pourrait penser que la diversité alimentaire n’a jamais été aussi riche. Pourtant, trois plantes seulement fournissent aujourd’hui la moitié des calories alimentaires de l’humanité : le blé, le riz et le maïs. Cette faiblesse de l’offre en nombre d’espèces est résultat de la « Révolution verte » qui a uniformisé…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer