La nature fournit le paillage

10260.hr - Illustration La nature fournit le paillage
Arnaud Madec sème son amarante à la mi-juillet. La plante se développe rapidement et couvre le sol, ses graines et ses feuilles sont comestibles.

Difficile de dénombrer le nombre d’espèces végétales de la ferme d’Arnaud Madec : le maraîcher utilise la diversité de la nature pour couvrir ses sols et pour protéger ses cultures. La couverture permanente des sols est le levier utilisé par Arnaud Madec pour gérer l’enherbement et la concurrence entre les plantes. Sur sa ferme située à Plabennec (29), « le non-agir est plus raisonnable que d’agir. Parfois, il est difficile de s’interdire d’intervenir ! », aime-t-il résumer. Une foule d’espèces végétales se côtoient, le maraîcher utilise la force de la nature et son pouvoir de régulation. Lavoisier a toujours raison Toujours à l’esprit du producteur, la loi de Lavoisier : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Ainsi, tout ce qui pourra venir couvrir le sol est utilisé avant les semis et plantations, comme l’ortie dont la croissance est spontanée. « Elle est fauchée pour être utilisée en paillage, sans la broyer, sous peine de favoriser l’émergence de chiendent. Sa tige est carbonée, le reste de la plante après décomposition apportera de l’azote ». La consoude est utilisée dans la même optique car riche en potasse, tout comme la mauve arborescente ou l’amarante (à feuilles et graines comestibles) qui, semée en mi-juillet, affiche une belle biomasse dès octobre. Pour les courges, rien de tel que les branches de taille d’arbres, disposées directement sur les planches. « Les courges ou les petits pois les utilisent pour grimper ». Dans la partie sous abri, les courges sont déjà plantées sous les plants de tomates sénescents, laissés sur place, sans risque de propagation de maladies aux cultures suivantes, « au contraire. Mes cultures sont résilientes, les végétaux s’adaptent au sol de la ferme », observe le maraîcher qui produit lui-même ses semences. En plein champ, le mandala végétal regorge d’espèces différentes. Les poireaux sont associés à des courges, sans…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article