Un bâtiment spécifique pour les génisses et les mères nourrices

9353.hr - Illustration Un bâtiment spécifique pour les génisses et les mères nourrices
Le bâtiment en bois est équipé d’une case spécifique pour la tétée afin de faciliter l’adaptation du veau avec sa mère nourrice.

La reprise de 30 ha de foncier a permis aux associés du Gaec Le Feuil de réintégrer sur la ferme l’élevage des génisses qui était délégué auparavant. En 2017, Adrien Goupil a rejoint Pascal et Isabelle Vaslet sur leur exploitation laitière bio située sur la commune de Maen-Roch (35). À l’époque, Adrien apporte 240 000 litres et 15 ha supplémentaires. Dès lors, la Simmental a été intégrée progressivement au troupeau qui était composé pour les trois quarts de Normandes afin de travailler sur la qualité du lait et sur la valorisation de la viande. Le projet de création d’un bâtiment neuf est arrivé très vite avec une référence laitière qui passait de 300 000 à 550 000 litres. Les associés du Gaec Le feuil on fait le choix d’un bâtiment tout en bois, très lumineux et aussi agréable en hiver comme en été. Un roto a de 22 places avec traite par l’intérieur a été installé. « En une heure de temps à une personne, on passe 80 vaches à la traite avec le lavage compris », précise Adrien Goupil. Entre 3 et 4 veaux par vache nourrice La reprise de 30 ha de foncier a permis de réintégrer l’élevage des génisses sur la ferme qui était délégué depuis 2 ans. « Nous avons un taux de renouvellement de 25 % et un âge au premier vêlage compris entre 26 et 28 mois. Nous avons fait le choix d’élever les génisses avec des vaches nourrices. Cela permet de gagner du temps car il n’y a pas à nourrir les veaux. Il faut tout de même aller les voir 1 à 2 fois par jour pour qu’ils s’habituent à nous. » Les vaches boiteuses ou avec des problèmes mais qui sont maternantes sont choisies pour être nourrices, elles ont entre 3 et 4 veaux chacune….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article