ÉlevageMorbihan

Une maternité liberté au lycée La Touche

Après avoir modernisé son atelier lait et investi dans une unité de méthanisation, le lycée de Ploërmel met son élevage de porcs à niveau, avec une maternité neuve de 44 places.

« Nous voulons conforter notre position dans la formation porcine en Bretagne ». C’est en ces termes que Bruno Heurtebis et Pierre Camenen, respectivement directeur et président du lycée, ont justifié la construction d’une nouvelle porcherie lors d’une conférence de presse organisée par des élèves de BTS productions animales*. L’outil, déjà en service, devrait conforter les bonnes performances de l’élevage. Les 170 truies, conduites en 7 bandes, sevrage à 28 jours, affichent des performances zootechniques qui se situent dans le tiers supérieur du groupement Evel Up, avec, par exemple, plus de 3 000 kg vendus par truie présente.

8581.hr
La case rectangulaire liberté permet
à l’éleveur d’agir en sécurité.

Adaptée aux élèves

L’atelier comprend deux salles de 22 places. Il occupe 60 % de plus de place que l’ancienne maternité, en raison de la possibilité pour les truies de se mouvoir dans leurs cases rectangulaires. D’autres choix techniques forts ont été réalisés : la ventilation centralisée attire l’air vicié vers un laveur. Un cooling est installé à l’entrée pour rafraîchir l’ambiance en période estivale. Les caillebotis sont en fonte sous les mères et en plastique dans la case. Les cloisons sont équipées de trappes pour faciliter la sociabilisation des porcelets de différentes portées, afin d’éviter les bagarres à l’entrée en post-sevrage. La configuration globale permet, au besoin, d’utiliser un robot de lavage (absence d’obstacles). L’alimentation est manuelle et à sec (petits nourrisseurs au-dessus des auges) pour permettre aux élèves de se rendre compte du volume consommé par chaque truie (impossible en alimentation à la soupe). Chacune des salles comprend une zone pédagogique dont la surface équivaut à deux cases. Un hall de visite, à l’extérieur (larges vitres), permet aux visiteurs d’observer les animaux. « Nous vendons de la viande en direct dans 15 cantines (collèges) du Morbihan  », précise Daniel Le Ruyet, responsable de l’exploitation. « Certains de nos élèves organisent une journée de communication dans ces établissements. Nous pourrons désormais accueillir des collégiens et leur faire visiter une partie de l’élevage sans qu’ils entrent dans les bâtiments ».

Travaux pratiques

Compte tenu des éléments spécifiques à la formation des élèves, l’ensemble revient à 7 500 € la place. Les jeunes en CAP production animale et les Bac pro, en apprentissage ou en formation initiale, effectuent 2 heures de travaux pratiques par semaine dans la porcherie. Tous les matins, des élèves de BTS y travaillent, par groupes de deux. Au total, 70 apprenants passent dans la porcherie chaque semaine pour un total de 4 000 heures dans l’année. La nouvelle maternité répond aux attentes sociétales, auxquelles les jeunes sont particulièrement sensibilisés. Le prochain investissement devrait concerner la rénovation des salles de post-sevrage.

Signature de partenariat avec Evel’Up
Le groupement Evel’Up, qui installe 15 à 20 éleveurs chaque année, assure un quart de sa production dans le Morbihan. Yannick Claquin, président des sections territoriales du groupement, et Pierre Camenen, président du lycée, ont signé une convention de partenariat, le 11 mai 2021, à Ploërmel. L’objectif est de développer de nouvelles synergies dans les domaines suivants : accompagnement en matière d’expertise, collaboration dans le domaine de la recherche et du développement, formation (plan de formation spécifique porcs, développement de l’apprentissage, appui pédagogique et intervention des conseillers d’Evel’Up et des éleveurs ), accompagnement des élèves dans la conduite de projets de communication.

* Mathys Viel, Maxime Thefenne, Kyllian Giquel et Paul Aubert.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer