Cultures

Substrats Fraise, l’atout sécurité et performance

L’EARL Guillerm Tanguy (29) a opté pour le pain Pro-MixMC GBX pour sa production de fraises. Son choix s’est porté sur un mélange à base de tourbe, d’écorce et de fibre de coco.  Sa biotisation unique enrichie en ingrédients actifs favorise l’enracinement et la croissance des plants pour optimiser le rendement.

Pour la deuxième année, l’EARL Guillerm Tanguy, dans le Finistère, utilise des pains Pro-MixMC GBX pour la culture de fraises sous ses tunnels à deux pas de la mer. « Le pain en culture suspendue nous apporte une facilité de manutention comparé aux bacs. Son coût est rapidement amorti grâce à un bon enracinement dès le départ de la culture : c’est une sécurité pour nous  », confie Pierre Tanguy, jeune gérant de l’exploitation. Cette facilité d’implantation trouve son origine dans la qualité du terreau et sa composition. « Le Pro-MixMC s’appuie sur une combinaison unique de microorganismes dans le substrat : cette biotisation va favoriser un enracinement plus rapide et plus dense », détaille Céline Menez, technicienne Hortalis. Le pain est ainsi enrichi avec des ingrédients actifs naturels : Bacillus et mycorhizes. Cette combinaison, développée par Premier Tech, assure une stimulation du développement racinaire dès l’implantation et une bonne continuité tout au long de la saison, une garantie en plus. « La mycorhize est un champignon dont l’implantation vise à stimuler la croissance du système racinaire, bonifier l’absorption des nutriments et de l’eau, mais aussi améliorer la structure du sol  », complète la technicienne.

La combinaison de la tourbe et du coco

8531.hr
Le pain de fraises Pro-MixMC GBX associe la tourbe et le coco pour un drainage optimal de l’eau, tandis que la combinaison Bacillus et Mycorhize assure un bon enracinement.

Les producteurs ont réalisé une comparaison entre deux rangs dans un même tunnel : ils ont remarqué que la culture en pain produit plus de fleurs et donc plus de fruits que celle en bac. Le terreau est aussi plus facile à travailler : il y a moins de mauvaises herbes, les fruits s’abîment moins car ne sont pas en contact avec le terreau. « Le pain s’adapte parfaitement au climat breton et à toutes les variétés cultivées  », confie le jeune producteur. Car l’EARL travaille 7 variétés : Gariguette, Mara des Bois, Dream, Favori, Murano, Sibilla et Mariguette alimentent les tables locales au fil de la saison. « C’est au producteur d’adapter ses pratiques pour répondre aux besoins de chaque variété, mais ce pain participe à offrir un socle adapté à leur développement », confie Pierre. La formulation du Pro-MixMC GBX s’appuie sur 60 % de tourbe, 15 % de fibre de coco et 35 % d’écorce : une formule unique imaginée par Premier Tech, expert en fibre de coco. Chaque composant joue un rôle clé dans la répartition de l’eau dans le pain afin de travailler avec un substrat flexible selon les besoins du plant. La tourbe est de qualité sans être trop jeune et se compose d’une portion adaptée en fibre et fraction. La coco contribue à la porosité du pain avec une stabilité dans le temps. Cette fibre de coco favorise une bonne diffusion de l’irrigation grâce à l’aération racinaire. « Ce mélange est une des formules proposées par Premier Tech comme une sécurité pour la conduite de culture en fraise », justifie Céline.

Le goût et la conservation

Le choix du substrat dépend du mode de culture, de la structure des serres et des objectifs de production. « Changer de support de culture quand tout va bien n’est pas évident. Mais nous avons fait confiance à l’offre Premier Tech, présentée et suivie par Hortalis. Nous sommes aujourd’hui convaincus par ce pain qui répond à nos objectifs  », confie le producteur. Pierre fait notamment face à un enjeu majeur lié à la conservation des fruits pour ses clients restaurateurs, pâtissiers et hôteliers avec lesquels il travaille. « Lorsque nous ne drainons pas trop, le fruit est un peu plus dur et donc moins fragile. C’est un atout pour sa conservation  », complète-t-il. L’objectif est différent en vente directe où, pour répondre aux attentes des consommateurs, Pierre s’attache avant tout à produire un produit gustatif. « Pour optimiser le goût, je cherche à ne pas trop drainer le pain pour que le fruit absorbe mieux les nutriments du sol, de l’eau et du climat », détaille le producteur.
La vente directe, était un moteur pour lui lors de son installation. Fils d’agriculteur, Pierre a passé un BTS commercial avant de travailler un été dans l’exploitation de Dominique Guillerm. Rapidement, le jeune homme s’est passionné pour la production de fraises, ses différentes périodes de production, la richesse des variétés et la lutte biologique. En 2019, Dominique propose au jeune producteur de reprendre l’exploitation avant sa retraite, à l’été 2021. Fraîchement installé, Pierre cherche désormais à poursuivre le travail de qualité engagé par son prédécesseur notamment sur la qualité des supports mais aussi la démarche de lutte biologique.

Contacts Hortalis
Dominique Le Bris (29) : 06 63 34 49 21
Joseph Quemener (29) : 06 60 69 03 26
Céline Menez (29) : 06 30 98 60 48
Magasin Hortalis St Pol De Léon : 02 98 69 19 57
Jean Troadec (22) : 06 73 97 09 95
Philippe Le Diodic (56) : 06 63 34 42 43

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer