Cultures

La saison des fraises est lancée chez Solarenn

De parents et grands-parents maraîchers, Delphine Diot démarre sa 5e saison de fraises chez Solarenn. Seule à la tête de son entreprise à Chavagne  (35), elle est l’unique productrice de fraises de la coopérative maraîchère qui regroupe 32 producteurs sur plus de 65 ha de serres en Ille-et-Vilaine. Entre mars et juillet, Delphine Diot et ses équipes vont récolter 42 tonnes de gariguettes. Les fraises sont livrées à la coopérative deux fois par jour pour offrir de l’ultrafrais.

Les gariguettes sont cueillies à la main, à maturité, et déposées délicatement les unes à côté des autres dans des plateaux. « La fraise est un produit hyper fragile. Il y a une technique bien particulière pour la ramasser, ne pas la toucher. Les restaurateurs en sont fans car elles se conservent 3 à 4 jours sans s’abîmer », détaille la maraîchère.
Plante de sous-bois, la fraise n’aime ni la chaleur, ni l’eau en trop grande quantité. Cultivées dans des gouttières, en jardins suspendus, les gariguettes sont cueillies à hauteur d’épaule. « Cette technique offre un véritable confort de travail. »

Respect de l’environnement

Aujourd’hui, Delphine Diot n’utilise pas de produit phytosanitaire et la serre est labellisée HVE niveau 3. La fraisicultrice utilise des bourdons pour polliniser les fleurs et pour faire face aux nuisibles, elle a recours aux insectes auxiliaires qui viennent lutter contre le puceron, l’araignée rouge…
L’arrosage automatique au goutte-à-goutte permet quant à lui de gérer finement l’apport en eau et en éléments nutritifs et de ne pas arroser tous les jours si ce n’est pas nécessaire. « C’est ce qui fait le goût et la saveur des produits. »
Après 23 ans comme cadre dans une entreprise de signalisation routière et une reconversion, Delphine Diot a repris l’entreprise familiale en mars 2017 dans l’objectif de produire des fraises. Elle gère 8 000 m2 de serres en verre, dont 5 000 m2 en fraises précoces et 3 000 m2 en fraises tardives, et emploie une équipe de douze salariés dont un seul garçon.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer