Energies et environnement

MAE prolongées

Les interrogations sur l’avenir des MAE commencent à s’éclaircir. Sur son site Synagri, la Chambre d’agriculture informe que l’accès aux mesures Évolution (contrats de 5 ans) est effectif pour les primo-accédants et les exploitations déjà engagées précédemment et qui souhaitent aller plus loin (exemple : engagement en SPE3 28/55 en 2016 et souhait d’engager une SPE2 18/65 en 2021). À noter aussi l’accès possible aux mesures Maintien (contrats d’un an) pour toutes les exploitations engagées en 2015 ou 2016 y compris s’il n’y a pas eu de prolongation en 2020. Il y a alors obligation de non-régression environnementale ( exemple : engagement SPE1 en 2015, pas de possibilité de prendre une SPM2 en 2021, uniquement la SPM1).

Peu de changement sur les aides bio, avec la possibilité de souscrire des contrats de 5 ans en conversion d’un nom en maintien. À noter une simplification importante puisqu’il ne sera plus fait de lien historique d’engagement pour la MAB. Au niveau national, le souhait est de privilégier des contrats d’un an. Contrairement à 2020, il s’agira de nouveaux contrats ce qui permet l’engagement pour des agriculteurs n’ayant jamais bénéficié d’une MAEC (primo-accédants) et de tenir compte des évolutions de structure (changement de Pacage, évolution des surfaces).

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer