Economie, marchés et gestion

Gagner en efficacité en rangeant son espace de travail 

Basée sur 5 étapes, la méthode « 5 S » est une technique de rangement qui fait ses preuves. À commencer par l’amélioration des performances, ses avantages sont multiples pour l’exploitation agricole.

Née au pays du soleil levant, l’approche « 5 S » désigne les premières lettres des 5 mots japonais de la méthode. Ils permettent de mémoriser les actions à mener pour optimiser le travail en entreprise. Les voici traduits en français : débarrasser, ranger, nettoyer, standardiser et maintenir.

Gain d’efficacité et de performance à la clé

En visant notamment à maintenir un environnement de travail propre et rangé, la méthode s’applique à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou bien leur domaine d’activité (production, fonctions administratives…) Ainsi, les espaces de travail des exploitations agricoles sont particulièrement concernés par la méthode des 5 S notamment parce qu’ils stockent bon nombre d’outils volumineux, voire complexes d’utilisation.
En tâchant de réduire au maximum les déplacements, l’objectif des « 5 S » est de vous faire gagner du temps. L’application rigoureuse de la méthode peut aussi permettre de maintenir les équipements en bon état et par conséquent, de prolonger leur durée de vie. Enfin, un espace de travail bien rangé, où chaque outil est à sa place pourra également permettre de réduire drastiquement le nombre d’accidents sur la zone de travail.

Les 5 étapes pas à pas

• Débarrasser. À l’occasion de cette première étape, il s’agit de questionner l’utilité de tel ou tel outil, de telle ou telle configuration des lieux. Est-ce utile ? À quelle fréquence ai-je besoin de cet objet ? Si la réponse est « souvent », il convient alors de conserver l’objet dans l’espace de travail.
• Ranger. Dans le cas où l’outil est conservé, il faut opter pour le bon emplacement : le ranger à un endroit stratégique afin de limiter les déplacements physiques.
• Nettoyer. Pour être utilisé à la bonne fréquence et dans les meilleures conditions, le matériel doit être nettoyé.
• Standardiser. Dans cette étape, il s’agit d’organiser son poste de travail en se demandant si vos collaborateurs, ou bien toute autre personne, sont/est en mesure de comprendre l’organisation de l’entreprise et de se saisir facilement des outils.
• Enfin, la dernière étape, maintenir, exige de la rigueur et vous invite à vérifier régulièrement que les 4 étapes précédentes sont bien respectées.

En conclusion, pour optimiser son espace de travail, deux questions sont à retenir : “Est-ce utile ?’’ et “À quelle fréquence ?”

Marie Barré / Cogedis

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer