Morbihan

En quête de légumes locaux à transformer

L’entreprise Délivert, basée à Plouhinec (56), veut s’appuyer sur la production bretonne pour répondre à ses nouveaux marchés, en grandes et moyennes surfaces.

« Nous voudrions travailler du cornichon produit localement plutôt que du cornichon importé d’Inde », assurent Franck Ballu et Erell Le Coz, de la société Délivert qui emploie 47 salariés dans le sud du Morbihan. Le consommateur est de plus en plus sensibilisé à l’origine des produits et l’entreprise souhaite se développer sur la vente de légumes, bio ou conventionnels, sous sa propre marque en GMS. Elle transforme actuellement 3 500 tonnes par an (crus ou cuits), vendues à des professionnels de l’agroalimentaire et de la restauration. Les carottes proviennent essentiellement de la Manche, les tubercules du quart nord-ouest de la France, les légumes « soleil » d’Espagne.

Délivert travaille déjà avec des maraîchers du cru mais, pour éviter ses achats lointains, l’entreprise réalise des essais de production, comme les cornichons près de Morlaix (29), « un produit à forte valeur ajoutée qui peut intéresser des maraîchers bretons. Nous voulons aussi travailler des légumineuses produites localement (lentilles, pois chiches…) car la demande augmente fortement. Nous avons les programmes de cuisson, le savoir-faire ». L’entreprise, spécialiste de la 4e et de la 5e gamme, veut non seulement relocaliser ses approvisionnements mais aussi augmenter sa production. Son rachat par Gelpass Group, PME basée dans le Nord, en 2019, lui procure de nouveaux moyens. Reste à séduire des producteurs bretons. 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer