ÉlevageMachinisme et équipements

Le Smartphone est-il devenu le meilleur ami de l’agriculteur ?

À la journée « Fermes numériques » de la Chambre d’agriculture de Bretagne à Plérin (22), le 10 mars, Jean-Jacques Déniel a souligné la place du « bureau mobile » des agriculteurs.

« Postulat de départ : la mobilité est une exigence de notre quotidien. » Pour Jean-Jacques Déniel, de Plabennec (29), la plupart des agriculteurs ont trois bureaux. « Le premier sur l’exploitation, à proximité de l’activité, à disposition des associés dans les Gaec… Bien souvent, le second se situe à son domicile car il est très difficile de tout cloisonner pour n’avoir aucun papier chez soi. » Et puis, il y a « l’indispensable » troisième bureau. « Dans la poche, comme le couteau, il ne nous quitte plus : notre Smartphone… »

Jean-Jacques Déniel
Jean-Jacques Déniel

Utilisateur d’un robot de traite depuis déjà 10 ans, Jean-Jacques Déniel se passionne pour les nouvelles technologies et les services qu’elles peuvent rendre à une agriculture en mutation. « Les agriculteurs ne sont pas du tout déconnectés : notre taux d’équipement en Smartphone atteint 79 % contre 58 % dans la population en général. » Pour l’éleveur, il est très important d’avoir ses données disponibles à tout moment. Mais « cette petite machine » n’est pas seulement une étagère où ranger les informations. « C’est un capteur pour photographier une adventice à identifier, un GPS pour mesurer des surfaces, un bloc-notes… » Sans oublier la « multitude d’applications » à installer.

Jean-Jacques Déniel, élu à la Chambre d’agriculture, fait partie d’un « Groupe applications Smartphone » composé de cinq agriculteurs. « Nous avons fait l’inventaire des « applis » que nous utilisons : stockage gratuit des données sur Cloud pour y accéder partout, outils de gestion, de pilotage à distance des ateliers de production, de réglages comme pour les buses de pulvérisateur, accès aux informations générales et agricoles… » L’idée est de suivre les innovations et de vulgariser les connaissances grâce à des « tutoriels vidéo ». De parler aussi du partage des données car, à ses yeux, c’est là que démarre leur vraie valorisation. « Mais le producteur doit rester propriétaire de ses données. Je décide quelle information je partage avec quel partenaire en ouvrant telle ou telle trappe du système… »

Et l'application Paysan Breton
Bien loin des applications de gestion et de pilotage de matériel, Paysan Breton vous propose une application… d’actualités agricoles, pour rester à la page mais aussi pour consulter les données météo techniques de sa région (evapotranspiration, ensoleillement, hygro, température, cumuls, etc.). Elle est disponible sur Android et iPhone >>> https://www.paysan-breton.fr/application-mobile-agriculture/

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer