ÉlevageMachinisme et équipementsTop

Confort et sécurité grâce à un tapis

Le Gaec Keriske, à Pleyben (29), a posé un tapis Zig Zag sur l’aire d’exercice de ses vaches laitières. Les 200 m2 de rouleaux améliorent le confort et la sécurité des animaux.

« J’avais repéré ce système de tapis dans les magazines pour couvrir le sol de l’aire d’exercice et je souhaitais en installer un afin d’améliorer le confort de mes animaux », annonce Vincent Guillou, associé du Gaec Keriske, à Pleyben dans le Finistère. L’éleveur s’est adressé à son conseiller Cultivert, Jacques Cosmao, pour réaliser ce projet. L’élément déclencheur dans la décision d’investir dans le tapis Zig Zag a été la chute d’une vache, que les éleveurs ne sont pas parvenus à soigner. « Selon notre vétérinaire, l’investissement dans ce type de tapis correspond à la production laitière de trois animaux », détaille l’éleveur.

Recherche de progrès

Lors de son installation en 2008, Vincent Guillou agrandit le troupeau et investit dans un nouveau bâtiment. Il choisit de faire un logement sur paille et une aire d’exercice en béton rainuré. « Après l’achat de terres, je cherchais à réduire les coûts de construction de mon bâtiment et j’ai fait le choix d’une aire en béton rainuré », justifie-t-il. Petit à petit, il cherche à évoluer et à perfectionner son bâtiment pour progresser tant sur le bien-être animal et les performances, que sur son propre confort. « Avec le temps et l’humidité, les vaches avaient tendance à glisser, en particulier autour de l’abreuvoir », confie l’éleveur.

Le Gaec Keriske s’est équipé de 200 m2 de tapis Zig Zag pour l’aire d’exercice de ses 60 vaches laitières.
Le Gaec Keriske s’est équipé de 200 m2 de tapis Zig Zag pour l’aire d’exercice de ses 60 vaches laitières.

Le Gaec Keriske s’est alors équipé de 200 m2 de Tapis Zig Zag pour l’aire d’exercice de ses 60 vaches laitières. « L’avantage de ce tapis est qu’il s’adapte parfaitement à son exploitation grâce à des bandes de 75 cm de large et 30 m de longueur, c’est du sur-mesure », précise le technicien. Selon le choix de l’éleveur, l’épaisseur varie de 19 à 30 mm pour un poids de 32 kg / m2. « L’installation est simple et rapide : un éleveur peut le poser lui-même en une journée. Cependant, Cultivert propose une assistance pour la pose afin d’accompagner l’agriculteur dans l’installation du produit », souligne Jacques Cosmao. La pose ne nécessite pas de joint et très peu de fixations. L’éleveur a ainsi posé le tapis en une journée.

Réduire le risque de chute

« Grâce à sa surface rainurée, le tapis Zig Zag est souple et antidérapant. Il limite ainsi les risques de chute et le stress des animaux », affirme le technicien. Le rouleau répond donc parfaitement aux attentes de l’éleveur. Utilisé en couloirs raclés, le tapis présente une haute résistance à l’abrasion. Il se lave avec un jet haute pression et peut s’adapter à de nombreux racleurs automatiques comme à un tracteur. « Sa structure métallique lui offre une grande fiabilité en plus d’être économique grâce à un excellent rapport qualité / prix », complète ce dernier. « Je suis satisfait de son acquisition et de son retour sur investissement. Il n’y a plus de problème de chute : j’économise donc sur les frais vétérinaires et je gagne en productivité », se félicite l’éleveur.

Le tapis Zig Zag est  constitué de plusieurs trames métalliques.
Le tapis Zig Zag est constitué de plusieurs trames métalliques.

Meilleure expression des chaleurs

Il est également beaucoup plus facile d’observer les chaleurs des vaches qui peuvent se chevaucher sans risque sur l’aire d’exercice. Les animaux s’expriment avec une plus grande sérénité dans leurs comportements sociaux et lors de leurs chaleurs. « Une de mes vaches ne mangeait qu’au premier cornadis après la traite et limitait ses déplacements dans l’aire d’exercice. Dès le premier soir avec le tapis, elle s’est dirigée au bout du bâtiment pour explorer et aller manger. Elles se sentent beaucoup mieux dans cet espace », raconte l’éleveur. À la table d’alimentation également le risque est réduit car les vaches pouvaient glisser pour récupérer le maïs repoussé. L’éleveur aussi est moins stressé à l’idée d’un accident. Cet été, il compte bien laisser l’aire d’exercice accessible la nuit. Auparavant, les vaches restaient à l’extérieur sans accès à l’intérieur de peur d’une chute pendant la nuit.

Contacts Cultivert
• Landerneau : Pierre Leroy, 06 63 37 20 44 ;
• Carhaix et Quimper : Jacques Cosmao, 06 63 33 31 97 ;
• Quimperlé et Pontivy : Fabrice Bernard, 06 30 42 13 06 ;
• Lamballe : Patrick Briens, 06 63 33 46 72 ;
• Guingamp et Mûr-de-Bretagne : Julien Amiry, 06 72 56 59 08 ;
• Combourg : Gurvan Talvas, 06 22 44 39 47.

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer