Energies et environnementMorbihan

Une formation à la méthanisation à Pontivy

Le lycée agricole du Gros Chêne et GRDF ont signé une convention de partenariat pour accompagner la professionnalisation de la filière de production de biogaz en Bretagne.

« Une unité de méthanisation, c’est un investissement pour toute une vie », assure Jean-Marc Onno, président des agriculteurs méthaniseurs bretons (AMB). « Nous devons rendre la formation obligatoire en amont des projets pour éviter les erreurs ». Le Gros Chêne, à Pontivy, sera le premier lycée en Bretagne à proposer cette nouvelle formation diplômante de niveau 4 à destination des agriculteurs ou des salariés, futurs responsables d’unités de production. Le cursus est complémentaire aux dispositifs existants proposés par d’autres structures depuis quelques années (Chambres d’agriculture, Aile, AMB). « Un module sera dédié à la compréhension et à l’appropriation des enjeux liés à la sécurité gazière, la prévention et la maintenance. Le programme abordera également la technicité, les aspects économiques et l’acceptabilité sociétale, car les jeunes doivent savoir comment communiquer autour des projets ».

Parcours accompagné

La formation, en alternance, comprend 12 semaines au lycée et 39 semaines de pratique, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation (à partir de 30 ans) chez des agriculteurs méthaniseurs. GRDF est partie prenante du projet. Le gestionnaire de réseau de distribution s’est engagé, auprès de l’État, à mettre en œuvre des actions concrètes pour accompagner le développement pérenne de la filière émergente d’injection de biométhane. « La mise en place de cette formation répond aux préoccupations des acteurs de la filière », indique David Colin, directeur territorial de GRDF. « Il faut anticiper une pénurie de compétences. Le nombre de projets est conséquent. Chaque unité de méthanisation crée entre 3 et 4 emplois non délocalisables ». La première promotion est en cours de recrutement. 8 à 16 postes sont ouverts. La formation débutera début mai.

170 projets d’unités en injection directe
La Bretagne compte 125 unités de méthanisation, dont 28 injectent directement du biométhane dans le réseau (la majorité est en cogénération). Plus de 170 projets d’injection de gaz vert sont en cours d’étude ou d’émergence. 90 % d’entre eux sont portés par le monde agricole. Le pacte biogazier breton, signé par l’État, la Région, l’Ademe, GRDF, GRT et le pôle énergie Bretagne, prévoit que l’objectif de 10 % de biogaz injecté dans les réseaux soit atteint dès 2025 (15 % en 2030).
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer