Machinisme et équipements

Plus de 9 millions d’euros investis en 2020 par les Cuma

La fédération des Cuma 56 aborde une nouvelle ère : la préparation de la mutualisation des moyens avec les autres fédérations bretonnes, tout en poursuivant ses actions au service des adhérents.

La fédération des Cuma morbihannaise fonctionnera sans directeur à plein temps pendant quelques mois, jusqu’à la mise en commun des moyens entre les différentes fédérations bretonnes. Le soutien de la Chambre d’agriculture régionale s’est évaporé ces cinq dernières années, passant de 67 000 € à 7 500 €. Dans l’immédiat, le directeur de la fédération régionale assumera la partie administrative une journée par semaine, à la charge de la structure du Morbihan. « Le conseil d’administration sera encore plus présent pendant cette période », rassure Cédric Le Floch, président des Cuma 56, «  nous pouvons compter sur la compétence de nos salariés ». Sept équivalents temps plein travaillent pour la fédération départementale.

Tracteurs de 200 cv

En 2020, les Cuma ont investi 9,5 millions d’euros en matériel : une quinzaine de tracteurs d’une puissance de
200 cv en moyenne, des automoteurs, 15 tonnes à lisier et autant d’épandeurs à fumier équipés des technologies de précision les plus récentes. Le matériel de fenaison, en grande largeur, fait partie des principaux achats, comme les outils de désherbage mécanique. Les ensileuses sont changées régulièrement pour maintenir la qualité des récoltes et un prix inférieur à 150 €/ha. L’Union des Cuma propose toujours ses deux ensileuses, ce qui n’empêche pas les coopératives d’investir seules, lorsqu’elles dépassent les 500 hectares, ou à plusieurs. « Les Cuma de Naizin, Bignan et Lanouée ont acheté une ensileuse ensemble pour accompagner l’augmentation de leur activité ». Au total, les Cuma du Morbihan ont ensilé 6 000 hectares en 2020.

Subventions

Le Plan de relance, initié par le Gouvernement, permettra aux coopératives d’obtenir des aides sur les matériels concernant la baisse des intrants (pulvérisateurs, bineuses…) ou le développement des protéines végétales (fenaison, toasters…).

Réunions à venir
La semaine des Cuma (rencontres avec les adhérents) aura lieu, cette année, les 2 et 4 février respectivement à Naizin et à Elven, de 13 h30 à 17 h. Cédric Le Floch présentera la Cama Cuma, nouvelle centrale d’achat (voir page 9). Deux journées techniques sur les semis de maïs (risque taupin et point technique sur les semoirs) sont également programmées les 10 et 11 février, respectivement dans les hangars des Cuma de Guer et de Locoal-Mendon, de 11 h à 16 heures (sur inscription à la FDCuma à Vannes).
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer