Economie, marchés et gestion

Le numérique qui s’applique

Agretic, ce n’est pas du toc. Ce programme breton très concret en faveur des innovations numériques destinées aux filières de l’agriculture et de l’agroalimentaire a déjà engendré de belles pépites. Aujourd’hui, il franchit une nouvelle étape avec le lancement d’un concours. Explications.

Dans le domaine du numérique comme dans celui de l’agriculture et de l’agroalimentaire, la Bretagne fait figure de terre d’excellence depuis de nombreuses années. Restait toutefois à créer les passerelles entre ces « champions » régionaux aux univers bien distincts. C’est ce qu’a permis le programme Agretic lancé en 2011. Initiée par la Région Bretagne et pilotée par Bretagne développement innovation (BDI) – l’agence économique et d’innovation régionale – en lien avec les acteurs de l’écosystème agri-agro, cette initiative facilite la connexion entre les différents domaines et vise à mettre le numérique au service de l’agriculture et de l’agroalimentaire. « Nous avons une approche très pragmatique qui nous est propre, rappelle Guillaume Briend, responsable numérique et agriculture-agroalimentaire au sein de BDI. Nous partons toujours d’une problématique terrain, d’un cas d’usage bien identifié et pour lequel il n’existe pas de solution sur le marché. Nous organisons alors un brainstorming associant, par exemple, agriculteurs et équipementiers. Puis nous cherchons des financements, aussi bien au niveau de l’Europe que de la Région ». Cerise sur le gâteau, les solutions numériques ainsi élaborées bénéficient ensuite d’une vitrine médiatique de premier ordre, avec une promotion soit sur le salon du Space, soit lors du Carrefour des industries agroalimentaires (CFIA), en fonction de la branche concernée.

Un concours pour aller plus vite

La méthodologie porte ses fruits. En une dizaine d’années d’existence, près de 80 projets ont ainsi été accompagnés. Avec de vraies réussites commerciales à la clé. Quelque 34 000 exemplaires du Smartvel, capteur qui permet à l’éleveur d’être prévenu à distance et en temps réel du démarrage d’un vêlage, ont ainsi déjà été commercialisés. Autre exemple : la société Tibot, pionnière de la robotique avicole et lauréate Innov’Space en 2016, réalise aujourd’hui près de 60 % de son chiffre d’affaires à l’export.
Forts de ces succès, les promoteurs d’Agretic songeaient depuis un moment à créer un concours, histoire de favoriser l’émergence et la détection de ces projets au confluent du numérique et de l’agricole. Le contexte sanitaire si particulier de cette année et l’annulation des éditions 2020 du Space et du CFIA leur ont finalement servi d’aiguillon. Pas question de déserter le front de l’innovation dans la période !

Le concours Agretic a donc vu le jour à la mi-octobre. Parrainé par le Crédit Mutuel de Bretagne et la Région Bretagne, ce challenge s’adresse aux entreprises ou établissements domiciliés en Bretagne et travaillant dans les secteurs agricole, agroalimentaire ou du numérique. « Le concours a pour objectif de récompenser les meilleures innovations bretonnes au croisement des filières numérique et agri-agro. Sa vocation est de distinguer en priorité des solutions proches de la commercialisation », souligne Paul-François Jullien, en charge du concours chez BDI.

Les candidats ont jusqu’au 14 janvier 2021 pour déposer leur dossier. L’ensemble des projets sera ensuite évalué par un jury pluridisciplinaire*. La remise des prix aura lieu le 22 janvier, lors d’une journée spéciale au Centre culinaire contemporain de Rennes. Trois dossiers seront primés : un pour la filière « Agri », un pour la filière « Agro » et un « Coup de cœur du jury ». À la clé, pour chacun d’entre eux, une dotation financière de 3 000 euros et un accompagnement personnalisé (conseil et audit) par un expert de la filière afin de réaliser leur innovation. Sans oublier la visibilité offerte sur le Space, le salon CFIA et les actions de promotion proposées par BDI. De quoi tenter tous les Géo Trouvetou !

Jean-Yves Nicolas

*Le jury sera composé de représentants de BDI, du CMB, de la Région Bretagne, des Chambres d’agriculture de Bretagne, de l’association bretonne des entreprises agro-alimentaires, de Valorial, de Cap’tronic, d’Act Food Bretagne et de Végépolys Valley. 

Un soutien naturel

Nous sommes très heureux d’accompagner cette première édition du concours Agretic qui récompense les meilleures innovations bretonnes au profit de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire, deux secteurs qui sont depuis toujours les moteurs du développement de notre économie régionale. Pour le Crédit Mutuel de Bretagne, banque coopérative et territoriale, engagée aux côtés des agriculteurs, il était tout naturel de s’associer à cette démarche portée par Bretagne Développement Innovation. Philippe Rouxel, directeur général du Crédit Mutuel de Bretagne

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer