Machinisme et équipements

Affiner ses réglages pour moins consommer

Le logiciel Télématics fournit des informations fiables sur des paramètres comme la consommation de carburant. Après analyse de ces recueils de données, des réglages simples optimisent les chantiers et diminuent l’énergie consommée.

Les appareils de télémétrie embarqués dans les engins agricoles recueillent des informations utiles comme le temps de travail, les surfaces moyennes récoltées, les consommations de carburant… Cette technologie aussi appréciée pour des demandes de service permet à la concession d’être plus réactive en suivant le comportement des machines à distance, pour prévoir des entretiens ou des déplacements de mécaniciens en cas de panne. « Les machines puissantes réalisent beaucoup d’heures sur des saisons très courtes, c’est une façon d’intervenir plus vite », explique Edouard Lavoisier, responsable commercial nouvelles technologies chez Claas. Le logiciel développé par ce constructeur propose un volet analyse des paramètres, pour « mettre des données factuelles sur ce que perçoit le chauffeur ». Ces données appartiennent toujours au client utilisateur et lui donne la possibilité après analyse d’agir et de réduire entre autres sa consommation de carburant. Le logiciel Télématics est capable de relever les données du moteur toutes les 5 secondes, d’autres facteurs ont des fréquences d’enregistrements plus espacés.

Un meilleur débit de chantier

3 éléments principaux sont à prendre en compte pour analyser la consommation en carburant des tracteurs. « Le ratio moteur/boite (droop), le lestage et la pression des pneus sont essentiels à connaître ». Le chauffeur est alors capable lors d’une opération de déchaumage de savoir si le tracteur est adapté à l’outil et inversement, pour régler l’engin en fonction de la largeur et de la profondeur de travail. Ainsi et sur un modèle Xérion de chez Claas lors d’un essai Télématics, « un réglage du lestage et du droop en milieu de journée a permis d’améliorer le débit de chantier, en augmentant la vitesse de travail de 0,7 km/h tout en baissant la consommation de carburant ».

Cartographier la consommation

La télémétrie peut représenter sur une carte type Google Earth la consommation du tracteur au travail. « Ainsi, le volume consommé peut être étudié après changement des réglages. Sur cette carte, il est possible de voir où le moteur a été le plus sollicité, selon par exemple la pente ou la texture du sol ».
Complémentaire du logiciel Télématics, le système d’assistance Cemos assiste le conducteur sur le réglage du tracteur et de l’outil, dans l’objectif de préserver le matériel et de diminuer les consommations d’énergie. Actuellement compatible pour les outils de travail du sol, le système va évoluer vers d’autres applications, comme des faucheuses.

Aller plus loin
La télémétrie qui équipe les automoteurs de récolte de céréales met en lumière des éléments propre à chaque variété : un blé barbu sera plus consommateur en carburant pour être battu que son homologue sans barbe. « Demain, on pourra adapter les chantiers de moisson avec des pailles broyées et laissées au champ en pleine journée pour diminuer la consommation de carburant, pour privilégier la dépose en andains sur les battages en soirée », prévoit Edouard Lavoisier. Dans la même optique, le module Field Route Optimisation accorde aussi des économies de carburant et de temps. Intégré à la plateforme 365 Farmnet, cet outil « délimite la parcelle, et indique au chauffeur le meilleur itinéraire à adopter pour un meilleur débit de chantier ».
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer